Recherche du mot clé « Lugansk » (5 résultats)

Un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines parti d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur s'est écrasé dans la région de Donetsk, à 60 km de la frontière russe. A son bord se trouvaient 280 passagers et 15 membres d'équipage. Selon les premiers éléments disponibles, il n'y aurait pas de survivants. (nouvelles mises à jour en bas de page)
 
L'appareil a disparu des écrans des radars vers 15 h 20 (heure de Paris) alors qu'il volait à 10.000 mètres d'altitude, puis s'est écrasé près du village de Grabove, aux environs de la ville de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk, a indiqué l'administration régionale. Selon les sources officielles, il ne semble pas y avoir de rescapés du crash aérien. Des débris de l'avion et des corps ont été découverts près de la ville de Thorez de la région d...

Alors que la scène médiatique se focalise principalement - et souvent partialement disons le -, sur les évènements impliquant le conflit israëlo-palestinien, il semble que ce soit l'omerta complète sur la situation en Ukraine. Il serait en effet malvenu de la part des médias officiels d'avouer la déconfiture de l'armée officielle ukrainienne face aux séparatistes.
 
Le nouveau président Porochenko et ses sbires néo-nazis soutenus par l'Otan et les États-Unis ne semblent en effet pas être en mesure de « mâter l'insurrection » du Donbass, tâche qui selon lui, devait être rapidement bouclée, et qui s'est soldée jusqu'ici par le massacre (visiblement intentionnel) de civils innocents. Nous apprenions même lundi dernier que Porochenko aurait donné l'ordre d'utiliser des armes chimiques contre ...

Ce matin à 6:00 les troupes dépendant de la clique au pouvoir à Kiev ont déclenché une nouvelle phase dans l'opération terroriste qu'elles mènent. Une offensive a commencé dans la région de Lugansk, à Lissitchansk, précisément. Du matériel lourd est passé à l'attaque. Un pont a sauté dans le district de Severo Donetsk, mais les forces armées de la République de Lugansk tiennent bon et l'offensive a été arrêté dans les faubourgs de la ville.
 
Une opération d'ouverture de la frontière avec la Russie, au poste de « Stanitsa Luganskaïa » dans la région de Lugansk a échouée hier soir. Les gardes-frontières étaient supérieurs en hommes et en armes face au détachement d'une trentaine d'hommes déployé par l'armée de la République de Lugansk. D'ailleurs, le tenue de la frontière est le point fort...

Aujourd'hui le peuple du Dombass continue à prendre les bâtiments officiels des villes où l'administration de Kiev fonctionnait encore. On cite cet après midi du 29 avril 2014 Lugansk, Shakhtarsk, Thorez, Snizhne, Hirne et Krasnyiluch. Le but affiché par les manifestants indépendantistes est de forcer Kiev à organiser officiellement un référendum pour statuer sur l'avenir de cette région.
 
Les USA, après leur coup d'état sanglant de Kiev, furent déconcertés par la réaction russe qui répondit favorablement à la demande de la Crimée d'être intégrée dans la fédération de Russie. Puis les populations du Dombass et généralement du sud est de l'Ukraine se sont soulevées contre l'OTAN et les USA cherchant un appui russe.
 
Les russes sont ils pour quelque chose dans ces soulèvements populaires o...

Allons nous vers un bis repetita de la récente et spectaculaire démonstration de démocratie en Crimée ? Notre fin stratège Poutine avait il prévu ces évènements, ou est ce une réaction spontanée d'un peuple qui n'est pas dupe d'un coup d'état totalitaire manigancé par l'Union Européenne et les Etats Unis ?
 
Une chose semble acquise : Si l'Otan s'en mêle à nouveau (ce qui est une certitude au vu des enjeux géopolitiques), Vladimir ne restera pas en marge, et nous allons pouvoir assister à une nouvelle démonstration de force qui pourrait cette fois ci annoncer bien plus que les ridicules sanctions qui ont tant fait sourire les énarques Russes. Le veilleur
 
Des rassemblements ont balayé l'est et le sud de l'Ukraine, les habitants protestent contre le coup d?État de Kiev et exigent un référen...