Recherche du mot clé « Loi de protection » (4 résultats)

Suite de l'affaire sur la « Loi de protection de Monsanto » que nous avions relayée le 28 Mars dernier... L'activisme paie, l'exposition de cette supercherie génère finalement un contre-mouvement législatif à son encontre, sera-ce suffisant ? Peut-être sur ce coup-ci, mais Monsanto ne s'arrêtera pas en si bon chemin et doit être stoppé net.
 
Monsanto doit être stoppé coûte que coûte. Il en va de notre survie génétique planétaire, c'est aussi simple que cela. Les apprentis sorciers doivent être stoppés avant qu'ils ne fassent plus de dégâts IRREVERSIBLES à la planète. Pour nous tous, il s'agit d'une mesure de salubrité publique que Monsanto et sa clique de clones ferment leurs portes à tout jamais ! Résistance 71
 
La soi-disante loi de protection de Monsanto signée plus tôt dans l'année, a...

Quand les groupes activistes anti-OGM vont-ils arrêter d'être « choqués et déçus » par le président ? Choqués et déçus sont trop polis et c'est une réaction de politiquement correct. Foutaise !
 
N'avez-vous pas encore compris ? Obama n'a jamais été de votre côté, jamais. Il n'a jamais mérité votre confiance. Être déçu implique qu'il ait été votre pote et qu'il ait changé de camp.
 
L'homme est un politicien, donc un menteur professionnel. Les politiciens ont des façons différentes de mentir. Certains prétendent qu'ils sont vos amis avant de vous baiser et vous laisser dans la poussière. J'ai publié précédemment l'historique d'Obama comme étant le soutien politique n°#1 de Monsanto en Amérique.
 
Rencontrez le tout premier lobbyiste de Monsanto, Barack Obama :
 
Après sa victoire aux élections ...

Le Cyber Intelligence Sharing and Protection Act, loi de protection et de partage des renseignements sensibles entre entreprises et autorités américaines (Cispa)) a été voté à la Chambre des représentants, jeudi 18 avril, à une large majorité, de 288 voix contre 127. Le texte, très controversé, vise à permettre le partage d'informations sensibles - dont des données personnelles - entre équipementiers, entreprises et le gouvernement au nom de la cybersécurité. Le partage de ces informations serait couvert par une immunité et il n'y aurait pas d'obligation de divulguer les attaques subies.
 
Son rapporteur, Mike Rogers, estime la loi « essentielle » à la sécurité informatique des entreprises américaines, de plus en plus visées. Ce texte, présenté dans une première version un an plus tôt, a...

Dans le plus pur style de la fourberie des actions légales de Monsanto, le géant de la biotechnologie est maintenant virtuellement garanti de pouvoir planter sans encombre ses cultures OGM sans avoir plus à s'occupper du gouvernement américain et de ses cours de justice. Le Monsanto Protection Act, profondément enfoui dans la résolution sur le budget, a passé le sénat et maintenant il n'y a plus qu'un veto présidentiel pour l'empêcher d'être mis en application.
 
Si vous n'êtes pas familier avec ceci, La loi de protection de Monsanto est le nom donné à cette pièce législative qui fut insérée dans la loi budgétaire du Senate Continuing Resolution. Utilisant la dénomination trompeuse de « Farmer Assurance Provision », la section 735 de cette loi donne en fait à Monsanto une immunité contre ...