Recherche du mot clé « La Hague » (5 résultats)

La construction à Marcoule du réacteur Astrid se prépare discrètement, et c'est cette année que l'Etat doit donner pour cela le feu vert. Or, il s'agit d'un réacteur destiné à relancer la filière plutonium, de la taille de près d'un demi Superphénix.
 
C'est très grave, il ne faut pas laisser faire. Six semaines après son élection, le président François Hollande aurait signé l'autorisation de poursuivre l'étude préliminaire à la construction du réacteur ASTRID, décision passée presque inaperçue, mais d'importance considérable.
 
Quel est l'enjeu ? La relance de la filière plutonium-sodium suite à Phénix et Superphénix, par la construction d'un réacteur dit de IVe génération ou surgénérateur, ou encore réacteur à neutrons rapides (RNR), avec comme combustible du plutonium associé à l'uranium...

La technologie nucléaire, fleuron de l'industrie française ? Pas vraiment. Areva ne sait pas fabriquer la cuve du nouveau réacteur EPR, en cours de construction à Flamanville. Cette pièce cruciale d'une centrale nucléaire a été fabriquée? au Japon. Un secret jalousement tu.
 
EDF a enfin posé la cuve du réacteur EPR de Flamanville lundi 27 janvier après une semaine de préparation minutieuse. Ce gros objet de 425 tonnes qui mesure 11 m de haut et plus de 5 m de diamètre a été positionné dans le puits de cuve sous le regard attentif de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).
 
Cet événement ponctue un feuilleton qui a commencé en octobre dernier lorsque la fameuse cuve est arrivée dans le Nord Cotentin après un long voyage. On a cru un moment qu'elle ne pourrait jamais être posée. Il faut dire ...

Le risque de catastrophe nucléaire ne s'arrête pas aux centrales elles-même, il persiste bien au delà sous la forme de déchets disséminés de par le monde. Alors que pour Areva qui veut nous faire croire que « tout va bien », évoquant la partie visible de l'iceberg que sont les sites de stockage officiels, nonobstant les dépots dits « sauvages » que certains d'entre vous connaissent déjà, qu'en est-il de la situation réelle ?
 
Pas besoin d'avoir bac +5 pour comprendre que la ressource principale des habitants de cette planète - sans laquelle aucune vie n'existerait - est l'eau. Qu'arriverait-t-il si l'eau du globe était exposée à une irradiation prolongée causée par la détérioration de containers radioactifs au fond des océans ? Je vous laisse juger par vous même de ce qui nous attend dan...

De rares médias restent encore attentifs à la situation, pourtant tragique, qui se joue en ce moment au Japon, mais en France, nous sommes loin d'être à l'abri d'une catastrophe s'il faut en croire la multiplicité des « incidents » qui s'y sont déroulés ces derniers jours. Pas rassurant...
 
Le 30 octobre 2012 l'ASN (autorité de sureté nucléaire), a signé, sous la plume de Marie-Pierre Comets, Jean-Jacques Dumont, et Philippe Jamet, une série d'articles enjoignant fermement la FBFC (société franco-belge de Romans-sur-Isère de fabrication de combustibles nucléaires) de fournir avant le 30 novembre toutes les garanties afin que les « incidents » des 18, 26, et 27 septembre 2012 ne se reproduisent pas.
 
Incidents dont la presse ne s'est pas fait un large écho, le moins qu'on puisse dire. Le r...

Le Réseau "Sortir du nucléaire" a reçu, analysé et publié aujourd'hui des documents internes à EDF et à l'IRSN (lien) qui font état d'anomalies sur les piscines de combustible des réacteurs nucléaires de Paluel, Flamanville et Saint-Alban. Des anomalies qui pourraient avoir de graves conséquences en cas de séisme.
 
Une anomalie sur les canalisations des piscines...
 
Cette anomalie touche une partie du circuit de canalisation appelée "casse syphon". Ce dispositif est en fait un orifice de 20 mm de diamètre sur les tuyauteries qui est censé empêcher la vidange accidentelle des piscines de combustible en cas de problème sur les circuits de purification et de traitement des eaux.
 
La vidange accidentelle d'une piscine de combustible constituerait un événement grave : les combustibles usés, enc...