Recherche du mot clé « Jordanie » (23 résultats)


Dans un immuable cycle temporel, 2016 vient de se terminer, et je tenais à vous exprimer à toutes et tous mes meilleurs vœux de bonheur et de réussite pour cette nouvelle année 2017.

C'est avec appréhension mais aussi avec espoir que nous devons inaugurer ce nouvel an, car si la cuvée précédente a pu nous laisser en bouche un goût d'amertume causé par les multiples scandales en tous genres et dont la liste à énumérer ici serait bien trop longue, d'autres évènements d'importance ont eu lieu, dont certains positifs, et d'autres aux répercussions à venir encore mystérieuses, mais pouvant laisser entrevoir de nouvelles opportunités bénéfiques.

Nous ne pouvons en effet que nous réjouir de la récente libération d'Alep et de son peuple qui a tant souffert, ainsi que de la Syrie de manière généra...

L'augmentation des violences continue après presque un mois d'escalade de la tension suite à des raids israéliens, des détentions et des fusillades en Cisjordanie et un durcissement de l'étranglement de la bande de Gaza après la disparition des 3 jeunes colons qu'on a plus tard retrouvés morts près de Hébron le 12 juin.
 
Curieusement, le chef du Mossad avait prédit l'enlèvement des trois jeunes israéliens une semaine plus tôt, ce qui semble vouloir dire qu'Israël aurait mis en scène ce pseudo-enlèvement, révélant une nouvelle manipulation plus connue sous le nom d'opération sous faux pavillon (false flag). De son coté, la Jordanie appelle à l'arrêt de « l'agression barbare » d'Israël, ainsi que l'Egypte qui appelle à l'arrêt des violences à Gaza.
 
Quant à notre bouffon national Hollande, ...

Le président Obama a précisé sa doctrine stratégique à West Point. Dans son discours, il a réaffirmé la toute-puissance militaire des États-Unis, alors que ceux-ci sont dépassés techniquement à la fois par la Russie et par la Chine.
 
Incapable d'affronter Moscou, il a passé la perte de la Crimée sous silence et a préféré désigner le seul ennemi qui vaille : la tactique du terrorisme. Alors que des camps d'Al-Qaïda sont installés dans des pays sous occupation de l'Otan, voire membres de l'Otan, il a annoncé un vaste programme pour les combattre. Enfin, il a réitéré son soutien à « l'opposition syrienne » et promis qu'il ne manquerait pas de lui apporter de l'aide... lorsqu'il parviendra à obtenir l'aval du Congrès.
 
Le président Obama a prononcé, le 28 mai, un important discours précisant...

Au vu actuel des tensions croissantes concernant une intervention militaire en Syrie orchestrée par Washington, il est nécessaire de faire le point sur ce qui se produirait si cette guerre avait réellement lieu.

Pour le moment, Obama s'est momentanément ravisé, ayant probablement pris conscience que passer outre la décision de l'onu lui serait préjudiciable aux prochaines élections, alors que le peuple américain est majoritairement contre une intervention, et, disons le, en a marre du comportement belliqueux de leur président. Ne nous attardons pas sur notre pitoyable Hollande qui se retrouve ridiculisé et seul, prouvant une fois de plus son incapacité à gouverner ne serait-ce qu'un bête paté de maison ! (lire à ce sujet un article dur actualites du droit)

Cela dit, on ne va pas tourne...

Une information à prendre avec des pincettes, car toutes les sources de cette nouvelle mènent au même site (mirror news), et sans confirmation par d'autres sources, nous sommes peut être en présence d'un hoax. De même, l'absence (pour le moment) de présence de porte-avions dans la zone tend à infirmer l'information du point de vue stratégique.
 
Cependant, au vu des récents évènements et déclarations officielles, la tournure que prend ce bras de fer semble confirmer la possibilité d'une attaque imminente. La folie d'Obama va elle pousser les Etats-unis à démarrer une guerre les confrontant au moyen orient tout entier, ainsi que la Russie et la Chine, entrainant avec elle l'Europe toute entière dans un conflit aux retombées mondiales ? Le veilleur
 
David Cameron et Barack Obama ont convenu ...