Recherche du mot clé « Jacques de Groote » (1 résultat)

Le ministère public a fait saisir des sommes colossales qui dépassent les 500 millions d'euros.
 
Cinq Tchèques et le Belge Jacques de Groote, ancien administrateur du Fonds monétaire international (FMI), répondent dès lundi de blanchiment et d'autres infractions devant le tribunal pénal fédéral de Bellinzone (Tessin). Tous sont suspectés d'avoir orchestré de 1997 à 2003 le détournement des actifs d'une société minière tchèque. Dans un communiqué transmis à l'agence Belga, Jacques de Groote

« tient à affirmer de la façon la plus formelle qu'il est totalement étranger aux transactions incriminées, ce que confirment les autres accusés ». 
Le ministère public, qui a lancé la procédure en 2005, a fait saisir des montants colossaux dont le total atteint près de 660 millions de francs suisses ...