Recherche du mot clé « István Markó » (4 résultats)

Afin de ne pas modifier la doxa du réchauffement climatique, le dernier rapport du GIEC passe sous silence les études aux conclusions iconoclastes, fussent-elles bien fondées et menées par des climatologues reconnus.
 
Ce vendredi, le cinquième rapport du GIEC sur l'évolution du climat était dévoilé en grande pompe à Stockholm. Depuis des mois, les ténors du réchauffement climatique dû à l'Homme ont multiplié les exercices de musculation vocale et préparé la planète à la sortie de leur Bible climatique. Pourtant, le contenu de ce rapport ne s'écarte en rien des précédents. Il reprend avec la même monotonie, le même mantra martelée sans cesse depuis des années :
 
« l'Homme est responsable du réchauffement climatique actuel ! La faute en incombe à l'usage des énergies fossiles ! Le CO2 est...

En Allemagne, le débat climatique fait rage entre alarmistes voulant « transformer la société » au nom de la lutte contre le réchauffement climatique (comme, par exemple, Hans Joachim Schellnhuber), et climato sceptiques.
 
Ce débat a été ouvert par un pavé dans la mare jeté par le professeur Fritz Vahrenholt, un des pères du mouvement écologiste allemand et scientifique, qui a écrit un ouvrage destructeur pour les théories « réchauffistes » lorsque il s'est aperçu que les théories propagées par le GIEC étaient non seulement erronées, mais l'étaient sans doute volontairement, et donc avec une intention malhonnête. En langue française, ce débat semble quasi inexistant. La presse « mainstream » et la classe politique continuent de soutenir les politiques incroyablement dispendieuses de « l...

La banquise arctique fond paisiblement cet été, bien moins vite que l'année passée, comme en témoignent les nombreuses mesures satellites.
 
Enfer et damnation, notre été est un été normal ! Il n'est ni caniculaire, ni trop froid, au contraire des annonces apocalyptiques de certains de nos spécialistes en climatologie qui voudraient décidément tout ramener à un hypothétique réchauffement climatique anthropique (ie, dû à l'Homme). Encore une prédiction ratée, une de plus, à ajouter à l'interminable liste des prévisions erronées dont nous abreuvent depuis trop d'années les zélotes du barbecue mondial. Un été désespérément normal.
 
Quelle n'a donc pas été ma surprise en découvrant l'article de la Libre de ce 29 juillet 2013 intitulé : « L'incroyable transformation du Pôle Nord en lac ». Le Pô...

Des hivers encore plus rudes en 2014 et 2015 ! Un scientifique de l'UCL explique et balaie d'un revers de main la théorie du réchauffement climatique. Chimiste de renommée mondiale et président de l'European Chemical Society, István Markó (wiki) a pour collègue universitaire le vice-président du GIEC. Cela ne l'empêche pas d'être en désaccord total avec lui sur la question des changements climatiques.

Lors du sommet climatique de Durban en 2011, István Markó déclarait :
 
« Nous ne savons que peu de choses du climat terrestre, et les déclarations du GIEC sont utilisées dans un but politique... »
Marko Istvan, vous êtes professeur de chimie à l'UCL. Nous sortons d'un hiver très froid. Le mois de mars a été le plus froid de tous, depuis le début des années septante. Mais vous dites que ça n...