Recherche du mot clé « Iatseniouk » (3 résultats)

Allons nous vers un bis repetita de la récente et spectaculaire démonstration de démocratie en Crimée ? Notre fin stratège Poutine avait il prévu ces évènements, ou est ce une réaction spontanée d'un peuple qui n'est pas dupe d'un coup d'état totalitaire manigancé par l'Union Européenne et les Etats Unis ?
 
Une chose semble acquise : Si l'Otan s'en mêle à nouveau (ce qui est une certitude au vu des enjeux géopolitiques), Vladimir ne restera pas en marge, et nous allons pouvoir assister à une nouvelle démonstration de force qui pourrait cette fois ci annoncer bien plus que les ridicules sanctions qui ont tant fait sourire les énarques Russes. Le veilleur
 
Des rassemblements ont balayé l'est et le sud de l'Ukraine, les habitants protestent contre le coup d?État de Kiev et exigent un référen...

La chambre haute du parlement russe a autorisé ce samedi le recours aux forces armées sur le territoire de l'Ukraine suite à la proposition de loi soumise par Vladimir Poutine. Celle dernière permet d'utiliser les forces armées russes sur le territoire de l'Ukraine afin de normaliser la situation politique et sociale dans ce pays. Barack Obama va-t-il une fois de plus se coucher face à un Vladimir Poutine déterminé à en découdre ?
 
Si Washington - reconnaissons le - est assez doué pour s'ingérer dans les affaires de certains pays et y organiser des coups d'état avec l'appui des médias mainstream, va il oser aller à l'affrontement face à la Russie, fermement épaulée par la Chine ? A quand remonte le dernier conflit remporté par le géant américain ?
 
Ce qui est inquiétant pour nous, au del...

Près de 200.000 opposants pro-européens manifestaient dimanche sur la place de l'Indépendance à Kiev, défiant les autorités après l'adoption de nouvelles lois renforçant les sanctions contre les contestataires, vivement dénoncées par les Occidentaux.
 
Par des températures largement en dessous de 0° Celsius, les protestataires se pressaient sur et aux alentours de la place, aussi baptisée Maïdan, occupée depuis près de deux mois par des opposants pro-européens après le refus du président Viktor Ianoukovitch de signer un accord d'association avec l'Union européenne au profit d'un rapprochement avec la Russie.
 
Ils répondaient à l'appel des chefs de file de l'opposition, bravant l'interdiction de toute manifestation dans le centre de Kiev jusqu'au 8 mars, et les nouvelles lois promulguées ve...