Recherche du mot clé « Guinée » (15 résultats)

Pas besoin ici d'introduction superflue tant les exactions du groupe Bolloré sont monnaie courante en Afrique, à l'instar de Bernard Henri Lévy ou de bien d'autres « bienfaiteurs » pour qui piller un pays en voie de développement en échange d'une poignée de cacahuètes ne pose pas le moindre problème !

Comme d'habitude, aucun tapage médiatique ne viendra dénoncer ce vautour, et encore moins une de ses nombreuses sociétés, dont Bolloré Africa Logistics, qui sévit dans 41 pays : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire (Sitarail), Djibouti, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Kenya, Libéria, Mali, Madagascar, Malawi, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, Ré...

Trois nouveaux séismes de forte amplitude ont frappé le Nicaragua, le Chili, et la Papouasie/Nouvelle-Guinée aujourd'hui. La forte activité tectonique qui secoue la planète depuis maintenant plusieurs semaines ne semble pas faiblir, hormis quelques rares périodes d'accalmie.
 
Comme je l'avais déjà évoqué, l'amplitude et la fréquence continue de ces secousses confirment l'idée selon laquelle un évènement majeur bien plus conséquent se profile dans un avenir proche. Comme le souligne Eaglefeather dans un commentaire sur les moutons enragés, d'autres séismes consécutifs bien que moins forts interpellent tout de même en Europe (Centre de l'Espagne, Sud-Est de la France, Centre de l'Italie, et Nord de la Mer Egée/sud d'Istanbul).
 
Il n'est pas impossible que la région sud-est de la France réce...

Un nouveau séisme s'est produit à 23h43 (heure locale - 3h43 à Paris) à 20 km au sud de la ville d'Iquique, et à une profondeur de 40 km. Ce nouveau séisme, relié à d'autres évènements, met en lumière la possibilité de tremblements de terre de bien plus grande envergure prochainement...
 
24 heures seulement après le puissant séisme de magnitude 8.2 survenu hier au Chili faisant 6 morts et de nombreux dégâts matériels, une nouvelle secousse de magnitude 7.8 a frappé hier soir (mercredi) l'extrême nord du pays, déclenchant une nouvelle alerte au tsunami qui a toutefois été rapidement levée par les services hydrographiques et océanographiques de l'armée chilienne (Shoa - ndlr: nanas ?). 
 
Une alerte au tsunami a également été déclenchée puis levée dans le sud du Pérou, selon la Marine péruv...

Avant de vous délivrer l'info, et sans pour autant vouloir vous inquiéter outre mesure, il est important de noter que l'activité sismique est en hausse depuis quelques temps, avec un séisme de 6.5 au nord-ouest de l'ile Sabang en Indonésie le 21 mars, suivi hier par une puissante secousse de 6.5 de magnitude au sud des iles Fidji (voir plus bas). Le veilleur
 
Sur la côte nord du Chili, 300 secousses sismiques ont été enregistrées la semaine passée, dont la plus importante a atteint 6,7 sur l'échelle de Richter. Cette dernière s'est produit dimanche en mer à une faible profondeur face à la côte nord-est du Chili, sans toutefois provoquer de tsunami, a indiqué l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS).
 
C'est pourquoi 100.000 personnes ont été évacuées le 16 mars, mais il n'y a ...

Quand on sait à quel point l'Afrique est un fantastique laboratoire expérimental à échelle humaine, on peut se poser des questions sur les origines réelles de maladies (ré)émergentes. Le veilleur
 
L'épidémie de fièvre virale hémorragique qui sévit actuellement dans le sud de la Guinée est une fièvre Ebola, a annoncé samedi le ministère de la Santé du pays. Il s'agit de la fièvre Ebola. L'épidémie de fièvre virale hémorragique qui sévit dans le sud de la Guinée et qui a fait 34 morts est due à ce virus, a annoncé samedi le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique de Guinée. Le ministère guinéen de la Santé avait indiqué vendredi soir qu'une épidémie de fièvre virale hémorragique avait provoqué la mort de 29 personnes depuis le 9 février en Guinée. Il n'avait pas précisé la nature de...