Recherche du mot clé « George W. Bush » (14 résultats)

La presse occidentale tient le jihadiste franco-algérien Mehdi Nemmouche pour responsable de la tuerie du Musée juif de Bruxelles, le 24 mai 2014. Son arrestation a provoqué une vague d'islamophobie en Europe. Mais pour Thierry Meyssan, cette affaire n'a rien à voir ni avec l'antisémitisme, ni avec le terrorisme.
 
Mehdi Nemmouche travaille pour un service secret étatique et a exécuté deux agents israéliens. Loin de chercher à tirer un profit politique de l'inculpation de celui que l'on présente comme un terroriste revenu de Syrie, notre auteur s'interroge sur l'incorporation de jihadistes au sein des services atlantistes dans le cadre de la nouvelle stratégie militaire de Washington.
 
La réorientation de la stratégie militaire états-unienne laisse perplexe. Le 28 mai, le président Obama ...

La « révélation »  s'est faite en toute discrétion. Pas de ce battage sur l'alerte impliquant FBI, NSA, CIA, HMS, etc., de grandes déclarations alarmées, al-Qaïda par-ci, al-Qaïda par là... Au contraire, quelle discrétion ! Il a donc fallu attendre le 4 février 2014 dans le Wall Street Journal, repris ensuite par quelques dissidents, comme The Truth Wins (Michael Snyder le 6 février 2014) et Infowars.com (le 6 février 2014 - article indisponible depuis), pour apprendre qu'une attaque terroriste sinon de grand style dans tous les cas d'un style très nouveau, mais dans la plus grande discrétion de communication et la plus grande efficacité opérationnelle, avait mis hors d'usage pendant plusieurs semaines une centrale électrique en Californie ! 
 
L'attaque fut très particulière, et sans dou...

Que l'on aime ou pas Dieudonné est un choix personnel et légitime qui ne doit souffrir d'aucune contrainte, et qui, comme tout autre choix, est soumis au libre arbitre de tout un chacun. Ce choix doit s'effectuer en toute connaissance du sujet, et non sur des rumeurs distillées de manière malsaine par des médias qui prouvent quotidiennement leur allégeance au système, et dont la corruption ne fait plus l'ombre d'un doute depuis longtemps.
 
Devant le mitraillage médiatique qui a fait rage ces derniers jours concernant Dieudonné (un peu à la manière du mariage gay en son temps), j'avais décidé de rester un peu en retrait sur ce sujet, estimant que mes chers lecteurs devaient déjà être suffisamment informés par les opinions de tous bords, et partant du principe que si vous êtes ici, c'est q...

Voici que notre grand joueur de flûte mondialiste, alias Barack Obama, sentant la tension monter après l'affaire Snowden, décide de rassurer le bon peuple en plaidant une réforme du patriot act, loi qui a été votée par le Congrès des États-Unis et signée par George W. Bush le 26 octobre 2001, et depuis reconduite jusqu'en 2015 (wiki).
 
Pour rappel, cette loi permet au gouvernement des États-Unis de considérer comme « combattant ennemi » toute personne soupçonnée de projet terroriste, et de détenir cette dernière sans limite de temps et sans la moindre inculpation. Comprenez bien que la notion de terrorisme est ici très vague et laissée à la libre appréciation des décideurs ! De nombreuses théories sérieuses (conspirationnistes pour d'autres...) avancent l'idée que les attentats du 11 sep...

Des sphères « conspirationnistes » jusqu'aux institutions officielles de l'état, c'est la question que se posent de nombreux citoyens des États-Unis. La politique du Département de la sécurité intérieure au cours des derniers mois, son goût immodéré pour l'acquisition d'armes en des proportions qui ne peuvent que conduire à l'incompréhension ainsi que son incapacité à justifier ses actes en réponse à des questions formulées clairement par des membres officiels du gouvernement invitent tout citoyen curieux à un doute raisonnable.

Créé en réponse aux attaques du 11 septembre 2001, le Département de la sécurité intérieure a pour mission première de protéger les territoires des États-Unis d'Amérique des attaques terroristes, des accidents causés par des erreurs humaines et des catastrophes...