Recherche du mot clé « Flamanville » (9 résultats)


Si vous aviez des doutes quant à savoir si l'humanité allait disparaître et de quelle manière, soyez rassuré(e)s car Areva, bien malgré elle, semble nous fournir un élément de réponse, ou du moins augmenter le pourcentage d'une cause d'origine nucléaire... par ses propres soins !

Je vous révélais il y a peu de temps que le lobby du nucléaire français faisait preuve d'irresponsabilité et d'inconscience, et nous apprenons aujourd'hui que cette inconscience s'étend à d'autres pays ayant eu l'erreur de faire appel au « fleuron » du nucléaire français. Si malgré cela vous aviez une lueur d'espoir d'assister à un démantèlement de ces bombes à retardement, c'est raté, puisque les dirigeants d’EDF veulent renvoyer les problèmes à… après leur mort en reportant ces coûteuses opérations de plusie...

Mise à jour : L’Observatoire du nucléaire dépose plainte pour « faux » et « mise en danger d’autrui » dans le cadre de cette affaire (voir en bas de page).

Sous le prétexte inavoué d'économies de bouts de chandelles et donc un soucis de diminuer le moins possible les profits, le lobby du nucléaire français semble faire preuve d'une irresponsabilité et d'une inconscience sans limite.

Figurez-vous que suite à la découverte d'une « anomalie » sur la cuve du réacteur nucléaire de type EPR de Flamanville, un audit a révélé des incohérences dans les dossiers de fabrication des composants nucléaires sur le site d'Areva au Creusot, présumant la forte probabilité de falsifications de ces dossiers.

Comme un malheur ne vient jamais seul, nous apprenions au mois de mars de cette année qu'il pour...


L’information du jour nous indique que le géant énergétique français est au plus mal, et que l’état qui en est le principal actionnaire va devoir mettre la main au portefeuille. Portefeuille que nous, contribuables, allons devoir renflouer...

L’industrie énergétique de la France se porte en effet très mal, et le fait que le directeur financier d’EDF Thomas Piquemal ait annoncé sa démission en mars de cette année - entraînant au passage une forte baisse des actions boursières d’EDF - reflète la situation économique de l’entreprise française, au plus mal depuis plusieurs années.

Les fédérations de l’énergie (CGT, CFDT, CFE-CGC et FO) auxquelles s’associent les syndicats européens IndustriALL et EPSU avouaient récemment être très préoccupées par « la mise en demeure » de la Commission europé...

Le réacteur EPR de Finlande est en cours d'abandon par Areva qui retire ses salariés. Le crash de l'industrie nucléaire française précède celui de l'ensemble de la filière...
 
Le quotidien économique finlandais Kauppalehti a confirmé (*) ce vendredi 28 février 2014 les informations qui circulaient depuis quelques temps au sujet du chantier du réacteur EPR situé à Olkiluoto (Finlande) : le constructeur du réacteur, le français Areva, vient de mettre un terme aux contrats de travail d'une cinquantaine de contremaîtres, les derniers encore en poste devant suivre la même voie fin mars.
 
Il s'agit donc d'une véritable bérézina pour Areva qui abandonne le chantier de ce réacteur, commencé en 2005, désormais pratiquement à l'arrêt, et sous peu totalement stoppé. Officieusement, la mise en servic...

La technologie nucléaire, fleuron de l'industrie française ? Pas vraiment. Areva ne sait pas fabriquer la cuve du nouveau réacteur EPR, en cours de construction à Flamanville. Cette pièce cruciale d'une centrale nucléaire a été fabriquée? au Japon. Un secret jalousement tu.
 
EDF a enfin posé la cuve du réacteur EPR de Flamanville lundi 27 janvier après une semaine de préparation minutieuse. Ce gros objet de 425 tonnes qui mesure 11 m de haut et plus de 5 m de diamètre a été positionné dans le puits de cuve sous le regard attentif de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).
 
Cet événement ponctue un feuilleton qui a commencé en octobre dernier lorsque la fameuse cuve est arrivée dans le Nord Cotentin après un long voyage. On a cru un moment qu'elle ne pourrait jamais être posée. Il faut dire ...