Recherche du mot clé « Fessenheim » (3 résultats)

« Il reste beaucoup à faire pour améliorer l'évaluation du risque sismique. »
 
Fabrice Cotton, professeur de sismologie à l'université Joseph-Fourier (Grenoble-I), fait partie de la cinquantaine de scientifiques qui viennent de dresser les premières cartes harmonisées de l'aléa sismique à l'échelle de l'Europe, dans le cadre du programme Share (Seismic Hazard Harmonization in Europe). Un outil précieux pour les services chargés de l'élaboration des normes parasismiques comme pour les industriels exploitant des installations sensibles.
 
La géographie générale de la sismicité sur le continent européen est connue. Elle résulte, principalement, de l'affrontement entre les plaques tectoniques africaine et eurasienne. Le danger est le plus fort en Turquie, en Grèce et dans la péninsule des Bal...

Le président français François Hollande est en train de négocier la vente de deux réacteurs EPR avec l'Inde. Ils se situeraient dans la région de Jaïtapur dans une zone hautement sismique - classée 4 sur une échelle de 5 - et proche du littoral. L'organisation environnementale Greenpeace dénonce une politique à deux vitesses.
 
Le président est arrivé jeudi 14 février à New Delhi pour une visite d'Etat de 48 heures. Les enjeux économiques et commerciaux sont importants avec, en particulier, deux contrats majeurs en cours de finalisation portant sur la vente de 126 avions Rafale et de deux réacteurs EPR.

Deux réacteurs nucléaires dans une zone hautement sismique
 
Si le projet se confirme, les réacteurs se situeraient dans la région de Jaïtapur, à 400 kilomètres au sud de Bombay. Cette zone...

Un incident s'est déclaré ce mercredi à la centrale nucléaire de Fessenheim (wiki), dans le Haut-Rhin, faisant plusieurs blessés. Le réseau Sortir du nucléaire se dit « inquiet ».
 
Un dégagement de vapeur d'eau oxygénée s'est déclaré ce mercredi, en milieu d'après-midi, à la centrale de Feisseinheim, dans le département du Haut-Rhin. Des pompiers font état de plusieurs blessés mais ne sont pas en mesure de préciser leur nombre exact ainsi que la gravité de leurs blessures. De son côté, EDF a fait état de deux personnes légèrement brûlées. Selon la préfecture du Haut-Rhin, il n'y a pas eu de départ d'incendie.
 
Selon Charlotte Mijeon, porte-parole du réseau Sortir du nucléaire, jointe par BFMTV, il s'agit du « symptôme d'un dysfonctionnement grave ». « Nous sommes assez inquiets », confie-...