Recherche du mot clé « Ferrare » (3 résultats)

Suite au séisme de magnitude 5,8 survenu hier matin dans le nord-est de l'Italie, plusieurs répliques ont été ressenties dans la mi-journée dont deux de magnitude 4,7 et deux avec des magnitudes supérieures à 5.
 
La terre continue de trembler en Italie au fur et à mesure que le bilan s'alourdit. Depuis hier, les secours s'affairent en effet dans les décombres provoqués par le séisme de magnitude 5,8 survenu mardi matin aux alentours de 9H00 heure locale. Toutefois, les opérations se sont compliquées par le déclenchement de nouvelles secousses. Plusieurs répliques ont été ressenties ces dernières heures dont deux avec des magnitudes supérieures à 5.

Une secousse très longue et forte de magnitude 5,4 a été ressentie par des journalistes des chaînes en continu et à la protection civile de...

Un tremblement de terre d'une magnitude de 5,8 sur l'échelle de Richter a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi, vers 2 heures, heure de Paris, à une trentaine de kilomètres de Sofia. Le séisme "n'a pas provoqué de victimes", a indiqué le ministre bulgare de l'Intérieur, Tsvetan Tsvetanov, dans un premier bilan. Le maire de la petite ville de Pernik, à proximité de l'épicentre du séisme, Mme Rositsa Yanakieva, a également indiqué que, selon un premier bilan, "il n'y avait pas de victimes" dans sa ville.
 
Toutefois, les dégâts matériels - cheminées effondrées, murs effondrés ou fissurés, fenêtres brisées - sont relativement importants, selon un photographe de l'AFP sur place. Un état-major de crise a été formé à Pernik et des renforts de pompiers, de policiers et secouristes ont été dépêc...

Un séisme de magnitude 5,9 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué à l'aube, la région de la ville italienne de Bologne, faisant 7 morts et provoquant des dégâts matériels notables. Sous l'impact, plusieurs maisons et clochers d'églises de la région se sont écroulés, et des hôpitaux ont été évacués par mesure de sécurité.
 
La forte secousse sismique a duré une vingtaine de secondes interminables. Elle a été ressentie dans tout le nord-est de la péninsule, de l'Emilie-Romagne à la Vénétie -une famille de touristes colombiens a raconté à l'AFP avoir été prise de panique à Venise -, et même plus légèrement en Lombardie, dans le Frioul ou en Toscane. Elle avait été précédée d'une première, qui n'avait pas causé de dommages, et suivie de deux autres, moins fortes.
 
La secousse s'est produite...