Recherche du mot clé « page-2 » (10 résultats)

Suite à l'affaire de l'avion du président bolivien, l'argentine, le brésil, l'uruguay et le venezuela rappellent leurs ambassadeurs en france, espagne, italie et portugal.
 
On a appris ce 12 juillet au soir que 4 États sud-américains membres du Mercosur, dont les 3 plus importants démographiquement et économiquement (Argentine, Brésil et Venezuela), ont décidé de rappeler leurs ambassadeurs en consultation dans les 4 États européens (dont la France) mêlés à l'affaire de l'avion du président bolivien Evo Morales. Cette décision, annoncée à Montevideo, capitale de l'Uruguay, dans le cadre du Mercosur, est d'autant plus spectaculaire qu'elle a été prise conjointement et collectivement par des États qui n'ont pas été directement impliqués dans cette affaire, à savoir 4 des 5 États du Mercosu...

Une fois de plus excellente analyse de Paul Craig Roberts ancien secrétaire aux finances du gouvernement Reagan. Le Nouvel Ordre Mondial montre son vrai visage : La mafia organisée pour le profit du plus petit nombre. Résistance 71
 
Dans un certain nombre d'articles et dans mon dernier livre « The Failure of Laissez Faire Capitalism and the Economic Dissolution of the West », j'ai montré que la crise de la dette souveraine européenne est utilisée pour mettre fin à la souveraineté des pays qui sont membre de l'UE. Il n'y a aucun doute que cela soit vrai, mais la souveraineté des états membres de l'UE n'est que nominale. Bien que les nations individuelles retiennent toujours une certaine « souveraineté » du gouvernement de l'UE, elles sont néanmoins toutes sous le doigt de Washington, comm...

Les Européens ont accepté mercredi de démarrer les négociations avec les Etats-Unis sur un accord de libre échange, après un imbroglio diplomatique autour de l'atterrissage forcé d'un avion transportant le président bolivien soupçonné de cacher l'informaticien en fuite Edward Snowden.
 
A Berlin, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a annoncé, en présence des dirigeants allemand et français, que les négociations entre les Etats-Unis et l'UE sur un accord de libre-échange seraient bien lancées le 8 juillet, mais en parallèle des groupes de travail devront clarifier l'ampleur de l'espionnage pratiqué par les Américains.
 
« Nous avons convenu aujourd'hui de la chose suivante : nous croyons à la relation transatlantique (...) mais nous voulons dans le même temps des g...

Régulièrement et pour de nombreux évènements aussi importants que variés, des pétitions se répandent et deviennent virales, aussi bien sur les blogs que les réseaux sociaux, et nombre d'entre vous tombent régulièrement dans le panneau sans même se poser la question : A qui profite réellement ces pétitions ? D'ou vient l'argent servant à faire fonctionner ces coûteux systèmes ?
 
Je pense pour ma part depuis déjà longtemps que donner son adresse e-mail et cliquer bêtement sur un bouton ne peut en aucun cas changer le déroulement d'opérations générants des millions d'euros à leurs instigateurs, mais visiblement, des milliers d'entre vous semblent encore croire au père noêl. Ne vous êtes vous jamais demandé d'ou venait cette soudaine augmentation de courrier non sollicité (spam) qui arrivait...

La Bolivie possède « des preuves concrètes » que les Etats-Unis complotent pour déstabiliser la nation latino-américaine, a dit le ministre bolivien Juan Ramon Quintana. Les preuves du « harcèlement » états-unien du gouvernement bolivien seront remises au président Obama a t'il ajouté.
 
Le gouvernement bolivien « suit de manière scrupuleuse » l'activité américaine en Bolivie, a dit le ministre bolivien Quintana dans une conférence de presse.

« Il y a tellement de preuves à remettre au président des Etats-Unis pour pouvoir lui dire : Arrêtez de harceler le gouvernement bolivien, arrêtez de nous tendre des embuscades politiques et de nous acculé politiquement ! » 
a insisté Quintana. Il a ajouté que des enquêtes sur le trafic de drogue et sur les abus des droits de l'Homme révèleraient une...