Recherche du mot clé « Emilie-Romagne » (3 résultats)

Un séisme de magnitude 5,8 a touché mardi matin vers 07H00 GMT le nord-est de l'Italie et son épicentre se trouvait en Emilie-Romagne, une région déjà frappée il y a dix jours par un tremblement de terre qui avait fait six morts et des milliers de déplacés. "Selon les relevés de l'Institut national de géophysique et vulcanologie, l'événement sismique a été enregistré à 07H00 GMT et il est d'une magnitude de 5,8", indique un communiqué de la Protection civile, corrigeant la précédente estimation qui parlait d'une magnitude de 5,7.

La secousse a été ressentie dans tout le centre-nord de l'Italie, de Bolzano, près de la frontière avec l'Autriche, à Milan, comme a pu constater un journaliste de l'AFP, à Bologne mais aussi en Toscane, à Florence et Pise où les bureaux publics ont été évacué...

Un séisme de magnitude 4,3 (1) a touché dans la nuit de dimanche à lundi, vers 03H00, les confins de la Calabre et la Basilicate (sud), provoquant la panique des habitants qui sont descendus dans les rues, mais sans faire de victimes, selon les premières informations des médias.

Pour le moment, seul aurait été endommagé le clocher de l'église de Morano, une localité dans l'extrême sud de l'Italie où les écoles ont été fermées lundi à titre de précaution.
 
L'épicentre de ce séisme se situait à 3 km de profondeur seulement et il a été suivi d'une seconde secousse d'une magnitude de 3,2, à une profondeur de 8 km, selon l'Institut national de géophysique et vulcanologie (INGV).

Dans le nord-est de l'Italie, en Emilie-Romagne, touchée il y a huit jours par un séisme qui a fait six morts et ...

Un séisme de magnitude 5,9 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué à l'aube, la région de la ville italienne de Bologne, faisant 7 morts et provoquant des dégâts matériels notables. Sous l'impact, plusieurs maisons et clochers d'églises de la région se sont écroulés, et des hôpitaux ont été évacués par mesure de sécurité.
 
La forte secousse sismique a duré une vingtaine de secondes interminables. Elle a été ressentie dans tout le nord-est de la péninsule, de l'Emilie-Romagne à la Vénétie -une famille de touristes colombiens a raconté à l'AFP avoir été prise de panique à Venise -, et même plus légèrement en Lombardie, dans le Frioul ou en Toscane. Elle avait été précédée d'une première, qui n'avait pas causé de dommages, et suivie de deux autres, moins fortes.
 
La secousse s'est produite...