Recherche du mot clé « DSM-5 » (2 résultats)

Des psychiatres et psychanalystes français s'opposent à la surmédicalisation des émotions prônée par la « bible » des troubles mentaux, le « DSM ».
 
C'est la bronca dans le monde de la psychiatrie ! En cause : la cinquième et nouvelle édition du Diagnostic and statistical manuel of mental disorders (DSM - Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux - wiki) - la référence unique et mondiale en matière de pathologies mentales depuis les années 1980. Établie par l'Association des psychiatres américains, la version à paraître de cette « bible » des troubles mentaux qui établit la distinction entre le normal et le pathologique suscite de vives critiques de la part des psychiatres et psychanalystes français.
 
De faux malades cibles des labos
 
« En trente ans, le nombre de maladies me...

L'industrie de la psychiatrie moderne est officiellement devenu folle. Pratiquement chaque émotion ressentie par un être humain - la tristesse, le chagrin, l'anxiété, la frustration, l'impatience, l'excitation - est désormais considéré comme un « trouble mental » exigeant un traitement chimique (avec des médicaments sur ordonnance, bien sûr).
 
La nouvelle édition de la bible des psys, le  « DSM-5  », qui devrait être publiée dans quelques mois, est passé du statut de manuel de référence médicale à celui de témoignage de la folie de l'industrie elle-même. « Les troubles mentaux » inscrits dans le DSM-5 sont des « troubles d'anxiété généralisée » ou TAG pour faire court. Ils peuvent être diagnostiqués chez une personne qui se sent un peu inquiète de quelque chose à faire comme par exemple ...