Recherche du mot clé « Colombie-Britannique » (10 résultats)


Ce titre aurait pu être une métaphore, mais il doit aujourd'hui être considéré au sens littéral, et si ce qui suit reste encore hypothétique, le simple fait qu'il soit réellement envisagé en haut lieu ne peut que nous alarmer sur les décisions à venir.

Avant d'aller plus loin, je tiens à préciser que si par le passé il m'était arrivé d'aborder le délicat sujet des « chemtrail », j'ai depuis le temps pris mes distances avec ces théories. De nombreux arguments des partisans ayant été démontés en règle, tout comme des images manipulées « d'avions porteurs/diffuseurs », et face au manque de nouveaux éléments crédibles, j'ai choisi de me désolidariser de cette cause.


Mais cela n'invalide pas pour autant le principe de géo-ingénierie et les tentatives de régulation météorologiques ou climat...

Les scientifiques s'attendent à ce qu'un nouveau séisme de magnitude 9 affecte la zone de subduction qui comprend la côte de l'état de Washington, l'Oregon, la Colombie-Britannique et une partie du nord de la Californie.
 
Le dernier gros séisme remonte à l'année 1700. Les savants en ont entendu parler en raison de rapports écrits en provenance du Japon qui ont enregistré un tsunami. Ces rapports sont à mettre en corrélation avec les anneaux de vieux arbres morts au moment où les terres marécageuses le long de la côte de Washington se sont effondrées de plusieurs mètres permettant à l'eau de mer de submerger leurs racines
 
Cette semaine, les chercheurs de l' université de Washington ont réuni 55 experts. Leur objectif est d'intensifier les efforts en vue de se préparer au prochain séisme d...

« Les étoiles de mer, prédateurs clés nécessaire à l'équilibre de leur écosystème, meurent par millions depuis l'été 2013 sur la côte ouest des Etats-Unis »... Nous dit on. Sauf que dans une publication récente, un rapport d'experts indépendants a conclu que « le rayonnement est désormais 14 fois plus élevé que la normale sur la côte ouest des Etats unis », affirmant cependant que « cela n'est pas causé par la fusion du réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi », sans toutefois parvenir à préciser la cause possible de cette hausse de la radioactivité ambiante...
 
Et maintenant, devant cette mortalité aussi inhabituelle qu'inquiétante d'étoiles de mer sur cette même cote ouest, on nous parle d'hécatombe « mystérieuse », ajoutant que « les scientifiques n'ont toujours aucune...

Aux États-Unis, une vidéo intitulée « Fukushima radiation hits San Francisco ? » qui a été postée sur YouTube pendant le réveillon de Noël, et dans laquelle on voit un homme inconnu mesurer le rayonnement nucléaire en utilisant un compteur Geiger, a jeté le trouble.

Le film dure environ sept minutes et le rayonnement atteint parfois de plus de 150 CPM (count per minute), jusqu'à cinq fois le niveau normal. Les images ont été prises à Pacifica State Beach, une ville côtière à environ 30 minutes en voiture du centre-ville de San Francisco.
 
La vidéo a été vue 600.000 fois et beaucoup de gens craignent que les déchets nucléaires qui ont été emportés en mer lorsque la centrale nucléaire de Fukushima a été frappée par le tremblement de terre et le tsunami qui se sont produits en mars 2011 au J...


La planète connaît un niveau élevé d'activité sismique après un nombre record de volcans à travers le monde présentant l'activité au mois de Janvier. De nombreux tremblements de terre conséquents ont eu lieu aujourd'hui et certains ont été suivis de fortes répliques.

La tension sismique est également monté sur la plaque indo-australienne et la plaque de la Sonde près de la région de l'Indonésie, nous démontrant encore une fois l'activité inhabituelle de la grande ceinture de feu sur laquelle ces plaques se chevauchent. Même la zone du parc Yellowstone a accusé le coup comme vous pouvez le voir sur les graphiques.

Chili
 
Un fort séisme de magnitude 6,7 sur l'échelle de Richter a secoué mercredi le centre nord du Chili, a annoncé l'Institut de sismologie de l'Université du Chili à Santiago...