Recherche du mot clé « Bush » (73 résultats)

Il faut avouer que les récentes actualités de la scène, ou plutôt du théâtre géopolitique sont assez inquiétantes, et laissent entrevoir une possible escalade de l'habituelle narrative belliqueuse des États-Unis. Ces évènements agressifs et en violation avec le droit international, sous couvert d'une lutte se voulant combattre l'état islamique selon Washington et son nouveau président Trump, ne sont en fait selon moi qu'une tentative visant à atteindre plusieurs objectifs.

Nous avons en premier lieu un Trump qui, en totale contradiction avec ses premiers discours, tient à légitimer son autorité de chef de guerre d'une puissance hégémonique, et qui pour cela n'hésite pas à utiliser ses « nouveaux jouets » les plus puissants, à l'image de la démesure architecturale de ses énormes buildin...


Les heures s'égrènent, les jours passent, et face à une actualité toujours plus déprimante, l'envie d'écrire s'est absentée momentanément. Je ne pouvais cependant pas faire l'impasse sur une nouvelle aussi forte qu'importante, et je me joins à mes confrères afin de rendre un hommage au révolutionnaire anti-colonialiste qu'était Fidel Castro, décédé le 25 novembre 2016.

Si certains lecteurs de l'histoire bien-pensante seront heureux de célébrer la disparition d'un « dictateur », bien d'autres - tout comme moi - seront en peine de voir disparaitre le leader historique de l'insurrection qui renversa le dictateur Batista et rendit à son pays sa liberté, dignité et souveraineté face à l'impérialisme américain.

Ce révolutionnaire qui avait pour idéal d'éradiquer inégalités et discrimination...


C'est le type de question qui revient souvent sur les forums ou réseaux sociaux depuis la médiatisation des prises de position - pour le moins radicales - brandies par le nouveau président Philippin Rodrigo Duterte à l'encontre de l'occident, et plus précisément les États-Unis.

Ce scénario n'est pas à prendre à la légère puisqu'un premier coup d'état contre le président Rodrigo Duterte a été déjoué en septembre dernier selon ses dires. Il se pourrait donc bien que ce président qui ne mâche pas ses mots suive dans un avenir assez proche les traces d'autres dirigeants défunts ayant osé en leur temps s'opposer à la doctrine colonisatrice de l'impérialisme Américain. Même le très connu veteranstoday semble soutenir sa croisade contre le nouvel ordre mondial.

Cela risque pourtant de ne pas...

C'est un nouveau camouflet pour les États-Unis qui voit un de ses alliés lui tourner le dos au profit de ses « ennemis », et ce à un moment ou les tensions diplomatiques qui les opposent à l'alliance Sino-Russe sont très élevées.

De retour de Chine où il a annoncé sa nouvelle alliance avec Pékin et « sa séparation d'avec les États-Unis », le président philippin Rodrigo Duterte a cependant précisé en bon diplomate qu'il n'était pas question de « rompre les relations diplomatiques » avec Washington pour autant.

Va-t-on assister prochainement à une diabolisation en règle du président Philippin, comme c'est le cas à chaque fois qu'un représentant souverain ose s'opposer à la doctrine américaine ? Peut-être sera-t-il bientôt lui aussi amené à être considéré à la hauteur du président nord corée...


Il m'arrive souvent de lire des commentaires peu éclairés concernant Hillary Clinton et sa possible venue au pouvoir pour les prochaines élections présidentielles américaines, et je dois dire que ce n'est pas rassurant pour l'avenir.

Il faut dire que les moyens mis en jeu par les nombreux médias atlantistes sont énormes, et les enjeux tout autant puisqu'il s'agit de continuer la politique interventionniste mise en place de longue date, et qui profite si bien au cartel de vente d'armes. Le fait qu'Hillary soit soutenue et financée par les familles Rothschild et Rockefeller, tout comme celle des Saoud ou encore George Soros, ne laisse que peu de place au doute...

Il est donc tout à fait logique que la représentante démocrate ait les faveurs des médias mainstream qui s'efforcent de dissi...