Recherche du mot clé « Bugarach » (3 résultats)

Cette information ne se veut pas alarmiste et fut déjà traitée, mais devant l'incertitude à l'heure actuelle des scientifiques concernant les trajectoires possible de l'objet, ajouté au fait qu'ils envisagent sérieusement l'élaboration de plans et techniques destinés à le dévier de sa trajectoire si il devait trop s'approcher de nous, nous sommes en droit de nous poser quelques questions.
 
Après tout, 2004 NM4 (son nom d'origine) fut officiellement baptisé Apophis, du nom du dieu égyptien Apep, le « Destructeur » ... Ce qui en dit long sur son potentiel ! Remerciements à Kaes Hohenheim pour avoir levé cette information ;-)
 
Les ingénieurs du Centre national d'études spatiales de Toulouse préparent une mission destinée à mieux connaître Apophis, l'astéroïde qui menace de percuter la Terre ...

L'hystérie sur la fin du monde a déferlé sur la Russie et certaines de ses voisines. Les agences de voyage vendent des voyages organisés pour l'enfer ou le paradis au choix et les gens font des stocks de nourriture et de carburant. Les officiels démentent publiquement toute apocalypse, espérant calmer cette frénésie. Ceux qui attendent la fin du monde ont trois semaines pour achever leurs préparatifs avant la date de l'apocalypse la plus médiatisée prétendument prédite par le calendrier maya, qui se passerait le 21 décembre.
 
Des milliers de russes continuent de remplir leurs placards de nourriture, de carburant et autres fournitures qui leur semblent nécessaires au moment de la catastrophe. Certains quittent même les villes suivant la rumeur qui se répand qu'on ne pourra survivre dans l...

La fin du monde que certains lisent dans le calendrier maya fait craindre des réactions intempestives et des incidents dans la nuit du 21 au 22 décembre 2012. En France, la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) se penche depuis déjà plusieurs années sur ce phénomène pour y être préparé au mieux.
 
Le Président de la Mission, Serge Blisko, nous explique ses inquiétudes.

« Nous sommes surtout angoissés de ce qui risque de se passer au pic de Bugarach. [Ndlr : Ce petit village français situé dans le département de l'Aude est considéré par certains comme le seul lieu où les hommes pourraient survivre à l'apocalypse. Le préfet Eric Freysselinard en a interdit l'accès trois jours avant la date et un ou deux jours après]. Il faut se prépare...