Recherche du mot clé « Brevets sur le vivant » (5 résultats)

Détenteur, ou plutôt usurpateur de nombreux brevets sur le vivant, la quête de cette sombre firme ne prendra fin que lorsqu'ils contrôleront la totalité de la chaine alimentaire. Ce qu'ils semblent être en passe de concrétiser, puisque l'introduction d'une nouvelle espèce d'abeille génétiquement modifiée se fera au détriment des espèces naturelles existantes.
 
Sous couvert de vouloir « améliorer » le monde à grand coup de produits toxiques, ces tristes personnages responsables de la ruine de nombreux paysans, ainsi que de l'augmentation de troubles neurologiques de par le monde, n'auront de cesse que lorsqu'ils auront la main mise sur la totalité de l'alimentation mondiale, dont un chainon principal est... L'abeille !
 
Souvenez vous, « Qui contrôle la nourriture contrôle le monde ». Le ve...

La multinationale agrochimique suisse Syngenta a réussi à faire breveter un poivron, provoquant ainsi une véritable mobilisation de représentants de toute l'Europe pour demander son annulation.

C'est la première fois que le brevetage d'un légume suscite, en Europe, un tel tollé, une telle résistance. Avec, à la clé, une petite question toute simple : des entreprises privées peuvent-elles « inventer » et s'approprier des organismes vivants, des plantes, des animaux, en les faisant breveter ?
 
Le saviez-vous ? comme dirait Nicolas Hulot aux « Guignols de l'info » : en mai 2013, l'Office européen des brevets octroyait à Syngenta un brevet garantissant à la firme suisse les droits exclusifs sur un poivron issu du croisement entre un poivron commercialisé et une variété originaire de Jamaïqu...

Après un récent article intitulé « Agent orange et Brevets sur le vivant : Monsanto se prend une claque au Vietnam et en Inde », information se voulant réjouissante vis à vis des déboires que rencontre le géant de l'extermination de la biodiversité, j'ai nommé Monsanto, voici que l'Italie à son tour se responsabilise et interdit la culture du maïs MON810, assénant ainsi un nouveau coup de massue au géan industriel ! Le veilleur
 
Le 12 juillet 2013, les ministres italiens de l'Agriculture (Nunzia De Girolamo), de la Santé (Beatrice Lorenzin, tous deux membres du parti de Berlusconi « le peuple de la liberté ») et de l'Environnement (Andrea Orlando, membre du Parti démocrate, classé généralement au centre-gauche) ont, par décret, interdit la culture du maïs génétiquement modifié MON810, po...

De temps en temps de bonnes nouvelles apparaissent et nous démontrent une fois de plus que le combat n'est jamais vain. J'en veux ici pour preuve deux articles témoignants une opposition grandissante de certains pays aux lobbyistes agro-alimentaires : « Agent orange au Vietnam : Monsanto condamné » sur le monde.fr, et « Brevets sur le vivant : Monsanto débouté en Inde » sur bastamag. Au vu de ces deux affaires scandaleuses, on dirait bien que Monsanto vient d'essuyer un double revers ! Le veilleur

« Agent orange » au Vietnam : Monsanto condamné
 
La justice sud-coréenne a donné raison, vendredi 12 juillet, à 39 vétérans affirmant être tombés malades à cause de l'« agent orange », un défoliant utilisé par les Américains pendant la guerre du Vietnam.
 
La Cour suprême estime prouvée la corré...

Un nouveau sommet des Nations unies sur le développement durable s'ouvre à Rio le 20 juin (Rio+20). Au programme : la mise en place d'une « économie verte », présentée comme une solution à l'épuisement des ressources naturelles et au réchauffement climatique. Ou comment les tenants d'un néolibéralisme vert, les grands groupes privés et les marchés financiers cherchent à s'approprier les biens communs : eau, forêts, biodiversité ou cycle du carbone... Une entreprise prométhéenne pour transformer la nature en bulle spéculative.
 
Vingt ans après le sommet de Rio de 1992, qui avait jeté les bases du développement durable, la conférence qui s'ouvre au Brésil le 20 juin sera placée sous le signe de « l'économie verte ». Si les attentes sont faibles en termes de résultats concrets, cette confér...