Recherche du mot clé « BNP » (11 résultats)

En « Punissant » la France par l'amende infligée à la BNP, les États-Unis ont tout simplement accéléré la mort du Dollar... Une analyse aussi fracassante que crédible provenant de zerohedge et traduite par vineyardsaker dans sa version française a provoqué en moi une joie et émoi difficilement dissimulable. Inutile de dire que cette information devrait faire l'effet d'une bombe si les menaces évoquées ici devaient se concrétiser.
 
Le simple fait que cette alternative aie été évoquée est en elle même très révélatrice, et pourrait bien contaminer l'ensemble de l'Europe, alors qu'elle fait suite à la sanction infligée à la BNP par les États-Unis dans le but de faire échouer la vente des navires Mistral à la Russie. Le retour de bâton des sanctions américaines contre la Russie pourrait bien ...

Comme le dit si bien François Asselineau, « ce cas est intéressant à étudier de près, car il est une sorte de cas d'école de ce qui attendrait la France si notre pays, demain, ratifiait le traité dit TAFTA instaurant un « Grand Marché Transatlantique ». (...) L'enjeu est d'une exceptionnelle gravité. Car si l'on autorise des entreprises à faire condamner des États pour des politiques qui leur déplaisent, c'en est ni plus ni moins fini de la démocratie, laquelle est inséparable de la souveraineté nationale. »
 
L'élément, sans doute le plus important, du traité portant sur la Zone de Libre Échange Transatlantique (Transatlantic Free Trade Area, TFTA) en cours de négociation, est de permettre aux entreprises de poursuivre des États dont la politique entraverait leur activité commerciale, mê...

Près de 4 milliards d'euros sont potentiellement concernés par la mesure, rien que çà ! Ce sont les banquiers qui ne vont pas être très contents d'apprendre qu'ils ne pourront désormais plus faire discrètement des profits sur des comptes dormants. A la BNP, ils en ont pourtant bien besoin... Le veilleur
 
Près de 4 milliards d'euros pourraient à terme venir remplir les caisses de l'Etat. Le Sénat a voté, mardi 3 juin, à l'unanimité les conclusions de la commission mixte paritaire sur la proposition de loi relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d'assurance-vie en déshérence. Ce qui signifie l'adoption définitive du texte, qui prévoit que l'Etat puisse récupérer cet argent en sommeil après un délai de 20 ans.
 
Les députés s'étaient déjà prononcés fin mai en faveur du texte d...

Obama a encore frappé : ses sbires demandent à la BNP de payer une amende de 10 milliards de dollars (environ 7,3 milliards d'euros), avec une menace de retrait de licence, soit la perte de 10% du chiffre d'affaires. Ah bon, la BNP a été condamnée, avec de vraies lois et après un procès équitable ? Non, chez les cow-boys (Territoire indien occupé, Amérique du Nord), on condamne sans procès.
 
Motif ? La BNP aurait violé pendant quatre ans l'embargo décrété contre Cuba, le Soudan et l'Iran. Quel tribunal a décidé de cet embargo contre ces Etats souverains ? Aucun : c'est encore Obama et ses sbires. Une zone de non-droit... Une association de malfaiteurs encravatés décident de ruiner des peuples, puis de ruiner une banque (française), ce sans loi, sans tribunal sans procès, et ça passe comm...

Hier, j'évoquais dans l'un des articles du Contrarien Matin la dernière volonté de la banque ING (lien ci-dessous) qui, comme toutes les banques, toujours à la recherche de profits supplémentaires, avait décidé de revendre les informations disponibles concernant les habitudes de ses clients. Je vous l'expliquerai en détail un peu plus bas, mais sachez qu'un banquier sait absolument tout de vous et c'est effrayant !
 
Si les banques se lancent dans ce que l'on appelle l'exploitation du « big data », alors on lira en vous comme dans un livre ouvert, on saura vous localiser, vous cibler, vous faire parvenir les bonnes sollicitations commerciales. Exploiter les données bancaires est le rêve absolu de toutes les entreprises de marketing car ces informations sont capitales.
 
Avant de vous expl...