Recherche du mot clé « Autorité de la concurrence » (2 résultats)

De temps en temps un petit coup de gueule s'impose. C'est le cas aujourd'hui suite à la découverte d'une information qui me révolte : Une agence Adecco se permet suite à la délation d'un de ses clients, de porter un jugement aussi hautain qu'infondé sur un intérimaire qui a eu le malheur de poster une photo de lui faisant une « quenelle » sur le site de Dieudonné. Le pauvre homme a qui des excuses ont été demandées, s'est vu traité d'antisémite et a été radié des listes nationales d'Adecco France !
 
Rappellons à cette occasion qu'en 2001, Adecco a été reconnue coupable de discriminations raciales à l'embauche par le parquet de Bruxelles. Les perquisitions opérées la même année auprès du siège d'Adecco ont révélés qu'au moins une centaine d'entreprises ont demandé les services de la socié...

L'Autorité de la concurrence a jugé, mardi, que le géant pharmaceutique avait tenté d'empêcher médecins et pharmaciens de prescrire et vendre les génériques de son médicament star, Plavix.
 
40,6 millions d'euros. C'est le montant de la lourde amende infligée, mardi 14 mai, par l'Autorité de la concurrence au laboratoire français Sanofi (ex-Sanofi-Aventis) pour « stratégie de dénigrement ». La condamnation est assortie d'une publication obligatoire faisant état de ces pratiques dans Le Quotidien du médecin et Le Quotidien du pharmacien. C'est un séisme pour le géant français du médicament, qui a déjà annoncé la suppression d'« environ 900 postes (...) à l'horizon 2015 » afin d'économiser 2 milliards d'euros, même s'il reste bénéficiaire en 2012.
 
La condamnation de Sanofi vise son médicame...