Recherche du mot clé « 18 milliards de dollars » (3 résultats)

La hausse du rendement des bons du Trésor américain, provoquée par le changement de cap de la Fed, commence à faire exploser des bulles en série (obligations, dettes souveraines, actions, marchés émergents, etc.)
 
Pour certains, c'est l'annonce d'une expédition punitive imminente contre la Syrie qui fait tousser les marchés. Pour d'autres, comme l'analyste financier Bill Lynch de Hinsdale Associates, c'est précisément une nouvelle guerre qu'il faut pour convaincre Barack Obama et la Réserve fédérale de renoncer à l'engagement pris en mai de mettre graduellement fin à la politique ultra-accomodante de la banque centrale américaine, engagement dont Bernanke doit préciser les modalités exactes le 18 septembre.
 
Comme l'affirme un dossier de l'Expansion dédié aux krachs :
 
« En ouvrant en gran...

Incapable d'honorer une dette abyssale de 18 milliards de dollars, la ville de Detroit a requis la protection à la justice fédérale américaine face à ses créanciers. Dans le même temps, l'agence de notation américaine Moody's relève la perspective de la note de la dette américaine de « négative » à « stable », tout en confirmant son « triple A », la meilleure note possible, cherchez l'erreur !
 
D'autant plus que comme nous le rappelle Fawkes News, « Détroit vient ainsi grossir les rangs des 22 autres villes américaines ayant déjà fait faillite depuis Janvier 2010 ». A cela vient s'ajouter un taux de chômeurs énorme aux Etats unis, mais officiellement en baisse dernièrement, ceci dû à la nouvelle méthode « enfumatoire » des calculs, car dans la réalité, les chômeurs n'ayant plus droit à u...

La cour d'appel de Lago Agrio dans le nord est de l'Equateur a confirmé la condamnation à 18 milliards de dollars de la Compagnie pétrolière Texaco, rachetée en 2001 par Chevron, pour pollution de plus d'un million d'hectares de forêt équatoriale. Plus de 30.000 indigènes ont été affectés par cette pollution.
 
La condamnation en première instance, annoncée en février 2011, chiffrait le montant des dommages et intérêts à payer par la compagnie nord américaine à 9 milliards de dollars. Cette somme était doublée si Chevron Texaco ne présentait pas d'excuses auprès du tribunal pour son attitude hostile et manipulatrice tout au long du procès.
 
Au lieu d'excuses, la Compagnie a fait appel. La nouvelle décision de la justice équatorienne condamne donc Chevron à 18 milliards de dollars de dommag...