Recherche du mot clé « ruptions volcaniques » (30 résultats)

De nos jours, et bien que ces découvertes ne soient plus d'actualité, la science peine toujours à apporter une explication cohérente au très étrange « mystère des mammouths gelés » découverts en Sibérie, dont certains retrouvés presque intacts, parfois même figés alors qu'ils étaient en train de s'alimenter.

Si la « théorie de la surfusion » semble être à l'heure actuelle admise par certains, elle ne peut selon moi s'appliquer qu'à un nombre limité d'individus piégés et ne peut apporter une explication convaincante au vu du nombre de mammouths découverts et de leur répartition sur une zone importante.

Évidemment, d'autres théories parfois pour le moins farfelues ont vu le jour. Pour certains, les mammouths sont des animaux qui habitent actuellement l'intérieur de la Terre et gèlent su...


L'information selon laquelle le trou dans la couche d'ozone serait en train de se résorber a fait récemment la une de nombreux médias, aussi bien officiels qu'alternatifs, admettant et martelant une fois encore la théorie d'une origine anthropique comme c'est déjà le cas pour le pseudo réchauffement de l'enfer dans lequel nous allons tous mourir brulés ou noyés dans peu de temps.

La population mondiale est donc responsable de tous les « dérèglements » de la planète, c'est du moins ce que le dogme de la pensée unique nous inculque, et pour ceux et celles possédant la distinction de scientifique d'état grassement financé, c'est une tâche d'autant plus facile face à une grande majorité de lecteurs trop crédules, ou pour certain(e)s incapables de rechercher des sources contradictoires, et ...

La nouvelle m'est parvenue de spaceweather le vendredi 13 de ce mois (sic), mais je n'avais pu la traduire faute de temps. Par chance, une adaptation en a été faite par le site La Terre du Futur que je salue au passage.

Cette information est importante, puisqu'elle démontre d'une part que le dogme scientifique officiel concernant les fluctuations du champ magnétique terrestre est en train de changer, et d'autre part car il est constaté que l'affaiblissement de ce dernier s'accélère.

Malgré tout, il subsiste à mes yeux des incohérences dans les discours des scientifiques qui, comme cela se produit souvent, persistent à ne pas vouloir réviser leurs chiffres malgré l'aveu d'une incompréhension dans un domaine encore mal appréhendé. Pour cet exemple, alors que ces scientifiques reconnaiss...

Les craintes relayées depuis maintenant plusieurs années par de nombreux médias alternatifs, dont le veilleur, selon lesquelles une inversion des pôles magnétiques de notre terre serait en cours, se voient désormais à demi-mot confirmées par les scientifiques.
 
En effet, après analyse de l'ensemble des données rassemblées par les trois satellites Swarm de l'agence spatiale européenne (ESA), les résultats sont formels et confirment que le champ magnétique qui protège notre planète (la magnétosphère) s'affaiblit, révélant la forte probabilité d'un prélude à une inversion des pôles. Les conséquences qui en découleraient, bien que la science officielle se veuille rassurante, ne laisse rien présager de bon pour l'avenir, et pas seulement concernant notre civilisation - principalement basée su...

Un tremblement de terre d'une magnitude de 6.2 a frappé au large de la côte Pacifique du Mexique samedi. Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée à la suite de la secousse.
 
Un séisme de magnitude 6.2 a frappé samedi la côte Pacifique du Mexique, a indiqué l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGC), qui avait dans un premier temps fait état d'une magnitude de 6.6. L'épicentre du tremblement de terre survenu à 7 h 53 était situé à 303 kilomètres au sud-ouest de la ville de Puerto Vallarta et à 877 kilomètres de Mexico City, à une profondeur de 10 kilomètres, a précisé l'USGS.
 
Il n'y avait dans l'immédiat aucune information faisant état de dégâts causés par le séisme et aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée à la suite de la secousse. Le Mexique est situé sur un point de...