Recherche du mot clé « rosion naturelle » (1 résultat)

Vous vous souvenez peut-être de la possible découverte, mi-août, de pyramides dans le désert égyptien grâce à Google Earth (lien). De son bureau de Caroline du Nord, une archéologue américaine avait cru repérer deux sites dans le bassin du Nil, à 150 kilomètres l'un de l'autre, présentant des monticules de forme inhabituelle. L'un trois fois plus grand que le site de Gizeh, l'autre à la disposition semblable à ce même site.

Mais en fait, non. Paola Davoli, une égyptologue italienne de l'université de Salento qui a longtemps étudié la région, a écrit à NBC News (lien) pour expliquer que s'il y a peut-être quelques ruines dans ces zones, il ne s'agit pas de pyramides.

« Les sites visibles sur Google Earth sont bien connus depuis 1925, quand ils ont été étudiés par Gertrude Caton-Thompson ...