Recherche du mot clé « nergies fossiles » (13 résultats)


« Vous ne voulez pas du gaz de schiste ? Eh bien vous en aurez quand même ! ». Bien que cette nouvelle puisse en irriter plus d'un au premier abord, nous pouvons malgré tout nous réjouir de certains aspects de cette annonce.

D'une part car ce gaz provient des État-Unis, il n'est donc aucunement question de fracturation hydraulique sur le sol français et des dangereux inconvénients que ce procédé comporte, et d'autre part car cela devrait avoir pour effet une baisse des tarifs du gaz domestique avantageuse pour les consommateurs que nous sommes.

Si toutefois des conséquences géopolitiques sont évoquées vis-à-vis de la Russie, il est bon de rappeler que nous n’importons que 16% de notre gaz de Russie, l’essentiel venant de Norvège (42%) puis des Pays Bas (16%), de l’Algérie (9%) et dive...

Bien que le titre puisse vous paraître aussi alarmiste que racoleur, vous comprendrez à la lecture de ce qui suit qu'il n'est en rien exagéré, et que exception faite des pays sous-développés du tiers monde, tout le monde sans la moindre exception en subira les conséquences.

Comme vous l'avez compris, il est question de ressources énergétiques, et plus particulièrement de la dernière ligne droite concernant l'épuisement de ces dernières, et c'est un article de Charles Sannat paru aujourd'hui qui m'a incité à publier à mon tour cet avertissement, puisqu'il indique que l'Arabie Saoudite, premier exportateur de brut, se prépare à l’après-pétrole en 2020.

Bien que ce danger ait déjà été sporadiquement évoqué par certains médias, il n'en reste pas moins réel, alors que les contraintes que l...


Chesapeake sera-t-il le premier d'un longue lignée à subir les effets de l'explosion de la bulle de schiste prévue de longue date ? Déjà en janvier 2013, une affaire Chesapeake avait fait trembler Wall Street, et les perspective d'avenir d'aujourd'hui n'apparaissent en rien plus favorables, du moins tant que le prix du baril de brut ne décollera pas.

En effet, le producteur américain de gaz de schiste a amendé un accord de crédit revolving qui arrive à échéance en 2019. Si les créanciers ont accepté de reporter la prochaine évaluation jusqu'en juin 2017, ils ont en contrepartie demandé à la société Chesapeake d'apporter en garantie quasiment tous ses actifs, y compris des créances !

Cette dernière croulant sous les dettes ne peut désormais plus compter sur la rentabilité de ses puits ...


Le réchauffement climatique est-il prouvé, et si oui est-il réellement du à l’activité humaine ? Ces questions qui provoquent régulièrement de nombreux débats enflammés entre ceux qui soutiennent la théorie officielle et leurs opposants ne devraient bientôt plus se poser.

Il semble en effet que nous assistions au divorce entre liberté d’opinion et sciences puisque la justice s'en mêle et désire rendre illégal et passible de poursuites le fait de nier le réchauffement climatique anthropique. Nous pouvons également constater que le négationnisme, qui pour rappel désigne la contestation ou la minimisation des crimes contre l'humanité soit désormais tacitement étendu aux personnes en désaccord avec les version scientifiques officielles !

Cette aberration juridique qui n'est autre qu'une n...

Afin de ne pas modifier la doxa du réchauffement climatique, le dernier rapport du GIEC passe sous silence les études aux conclusions iconoclastes, fussent-elles bien fondées et menées par des climatologues reconnus.
 
Ce vendredi, le cinquième rapport du GIEC sur l'évolution du climat était dévoilé en grande pompe à Stockholm. Depuis des mois, les ténors du réchauffement climatique dû à l'Homme ont multiplié les exercices de musculation vocale et préparé la planète à la sortie de leur Bible climatique. Pourtant, le contenu de ce rapport ne s'écarte en rien des précédents. Il reprend avec la même monotonie, le même mantra martelée sans cesse depuis des années :
 
« l'Homme est responsable du réchauffement climatique actuel ! La faute en incombe à l'usage des énergies fossiles ! Le CO2 est...