Articles publiés le mardi 17 mai 2016 (3 résultats)


Ce n'est peut être pas un scoop pour certains d'entre vous qui passent à la loupe leurs feuilles d'impôt et relevés bancaires, mais pour les autres, sachez qu'en France, en plus d'une hausse considérable de la fiscalité, moins vous gagnez d'argent, et plus vous êtes taxés.

Si il y a quelques années encore il était généralement admis que sur une année de travail, les premiers six mois de salaire allaient dans les poches de l'état, un sérieux écart s'est creusé depuis, et plus particulièrement pour les revenus les plus modestes qui se voient taxés à hauteur de 67,2%, soit quasiment les deux tiers d'une année de labeur si vous êtes smicard !

Concrètement, pour un salaire mensuel brut de 1466.62 € (smic 2016), ce sont 985.57 € qui vont dans les caisses de l'état, et donc sur une année ent...

Des permis de conduire achetés 2 000 à 8 000 €, grâce à la complicité d’un gérant d’auto-école proche du show-biz et d’agents de la préfecture de Nanterre : c’est la vaste arnaque qui vient d’être démantelée dans les Hauts-de-Seine.

Et parmi les quelque 300 clients de cette juteuse affaire figurent plusieurs footballeurs : Samir Nasri, qui évolue avec Manchester City, Jérémy Ménez, ancien du PSG aujourd’hui au Milan AC, et Layvin Kurzawa, actuel défenseur du PSG. Le chroniqueur de Canal + Ali Baddou, fait aussi partie des candidats au permis sans (re)passer par la case examen. Car le précieux sésame était délivré aussi bien à des personnes ne l’ayant jamais décroché qu’à des conducteurs ayant perdu leurs douze points.

Trois agents de la préfecture de Nanterre et le gérant d’une auto-école...


Vous connaissez tous « l’obsolescence programmée », ce terme qui désigne des défauts de conception (physiques ou numériques) mis en place volontairement par les constructeurs afin de limiter la durée de vie ou d'utilisation d’un appareil, et ce dans le but de vous forcer à acheter de nouveau ce même produit.

Eh bien sachez qu’une nouvelle variante d’obsolescence vient de voir le jour, concernant principalement les objets reliés au réseau internet, et désignée sous le nom « d’obsolescence connectée ». Que vous soyez un « geek » friand de ces objets connectés ou encore un adepte de la domotique, vous serez peut être un jour contraint de jeter un de ces appareil prenant ses instructions sur un serveur de la marque concernée, et ce sous prétexte que cette dernière en aura décidé ainsi.

Ce...