Articles publiés le jeudi 10 juillet 2014 (3 résultats)

Histoire de contrebalancer les fausses informations propagées par les médias de Kiev au sujet de « l'aide » prétendument fournie par les services de sécurité ukrainiens à la population civile des zones « libérées » du bassin du Donets, voici le récit d'un témoin oculaire - retraité militaire de Kramatorsk - Alexeï Dmitrievitch :

« Ce qui se passe est un génocide à cent pour cent de la population des républiques populaires de Donetsk et Lougansk. Les infrastructures de fourniture d'eau, de gaz et d'électricité sont détruites. Le problème de l'approvisionnement en eau est devenu particulièrement douloureux. Nous avons un canal qui fournit une partie importante du bassin du Donets avec de l'eau de la Severskiy Donets (rivière), y compris Donetsk, Slaviansk, Kramatorsk et d'autres localité...

À l'approche du prochain cycle de négociations entre l'Union européenne et les États-Unis, les syndicats et organisations militantes britanniques organisent du 8 au 12 juillet une campagne nationale sur les dangers que représente le grand marché transatlantique (Tafta/TTIP).
 
Services publics, environnement, droit du travail, service national de la santé... Autant de domaines mis en péril par cet accord de libre-échange, qui suscite une opposition croissante des citoyens britanniques. « Le mouvement anti-TTIP ne manque pas d'énergie ni d'engagement », prévient John Hilary, directeur de War on Want, organisation de lutte contre la pauvreté. « Nous sommes prêts pour la bataille. »
 
Construire un mouvement d'opposition aux accords de libre-échange n'est pas toujours facile en Grande-Bretagn...

L'augmentation des violences continue après presque un mois d'escalade de la tension suite à des raids israéliens, des détentions et des fusillades en Cisjordanie et un durcissement de l'étranglement de la bande de Gaza après la disparition des 3 jeunes colons qu'on a plus tard retrouvés morts près de Hébron le 12 juin.
 
Curieusement, le chef du Mossad avait prédit l'enlèvement des trois jeunes israéliens une semaine plus tôt, ce qui semble vouloir dire qu'Israël aurait mis en scène ce pseudo-enlèvement, révélant une nouvelle manipulation plus connue sous le nom d'opération sous faux pavillon (false flag). De son coté, la Jordanie appelle à l'arrêt de « l'agression barbare » d'Israël, ainsi que l'Egypte qui appelle à l'arrêt des violences à Gaza.
 
Quant à notre bouffon national Hollande, ...