Articles publiés le lundi 02 juin 2014 (4 résultats)

Le président Obama a précisé sa doctrine stratégique à West Point. Dans son discours, il a réaffirmé la toute-puissance militaire des États-Unis, alors que ceux-ci sont dépassés techniquement à la fois par la Russie et par la Chine.
 
Incapable d'affronter Moscou, il a passé la perte de la Crimée sous silence et a préféré désigner le seul ennemi qui vaille : la tactique du terrorisme. Alors que des camps d'Al-Qaïda sont installés dans des pays sous occupation de l'Otan, voire membres de l'Otan, il a annoncé un vaste programme pour les combattre. Enfin, il a réitéré son soutien à « l'opposition syrienne » et promis qu'il ne manquerait pas de lui apporter de l'aide... lorsqu'il parviendra à obtenir l'aval du Congrès.
 
Le président Obama a prononcé, le 28 mai, un important discours précisant...

Une étude de physiciens indiens conclut que les glaciers de l'Himalaya montrent peu de signes de recul, contrairement aux prévisions alarmistes du GIEC. Cette étude vient confirmer des observations similaires déjà parues en 2009...
 
Dans l'une des plus grandes études de ce type jamais réalisée, les meilleurs physiciens indiens ont conclu que les glaciers de l'Himalaya montrent peu de signes de recul. Dans un document publié dans Current Science, I. M. Bahuguna et al. ont étudié la modification de 2000 glaciers dans les différentes régions de l'Himalaya entre 2001 et 2011. Ils concluent que 1700 étaient stables, montrant la même étendue avec aucun changement de direction.
 
248 glaciers ont présenté un retrait, et 18 une avancée. Les scientifiques estiment une perte nette de superficie des ...

Depuis le 5 février 2014, un accident nucléaire de grande ampleur - qui pourrait être un prélude à une catastrophe nucléaire - est en cours au centre de stockage profond de déchets radioactifs au Nouveau Mexique (USA).
 
Un incendie dans la zone nord puis, 9 jours plus tard, un relâchement de radioactivité dans la zone sud se sont produits au WIPP (Waste Isolation Pilot Plant) qui est prévu pour entasser 176.000 m3 de déchets transuraniens contenant notamment de l'Américium et du Plutonium, issus d'activités nucléaires de défense (recherches militaires et production d'armes nucléaires). Un ou plusieurs containers se sont ouverts, à 655 mètres sous terre, suite à une explosion d'origine chimique. La radioactivité la plus terrible - Plutonium, Americium - s'est échappée et s'échappe encore...

le Sangeang Api, une île-volcan située au nord-est de Sumbawa, est entrée brusquement en éruption le vendredi 30 mai 2014 à 8h32 UTC.
 
Le panache éruptif observé par les avions et satellites est monté selon les sources à au moins 12-14 km de hauteur (NOAA CIMSS Volcanic clouds monitoring), selon un pilote à 19,8 km.

Le nuage de cendres et gaz s'est dirigé vers le sud-est en direction de l'Australie, où de nombreux vols ont dû être annulés et l'aéroport de Darwin fermé.
 
Ce volcan est situé sur l'île indonésienne de Sumbawa, non loin de Bali, et qui culmine à 1949 mètres d'altitude, ne cesse de recracher une épaisse colonne fumée depuis sa reprise d'activité. En raison de l'épais nuage de cendre provoqué par cette irruption soudaine, certaines compagnies aériennes ont préféré suspendre mome...