Articles publiés le mercredi 19 mars 2014 (3 résultats)

Après Belo Monte, le bassin du rio Tapajós, l'un des principaux affluents de l'Amazone, est la nouvelle cible des constructeurs de grands barrages. Le gouvernement brésilien voudrait faire construire au moins quatre nouveaux grands barrages dans cette région préservée, à la biodiversité unique, et il a missionné un groupe d'entreprises - dont les françaises EDF et GDF Suez - pour réaliser les études d'impact environnemental. Pour prévenir toute velléité de rébellion chez les tribus de la zone, il leur a aussi donné l'appui de l'armée... Ou comment deux entreprises françaises se retrouvent au coeur du conflit de plus en plus tendu entre gouvernement brésilien et populations indigènes.
 
Groupe d'études du Tapajós (GET) : un nom en apparence inoffensif qui cache une démarche nettement plus ...

Hier, j'évoquais dans l'un des articles du Contrarien Matin la dernière volonté de la banque ING (lien ci-dessous) qui, comme toutes les banques, toujours à la recherche de profits supplémentaires, avait décidé de revendre les informations disponibles concernant les habitudes de ses clients. Je vous l'expliquerai en détail un peu plus bas, mais sachez qu'un banquier sait absolument tout de vous et c'est effrayant !
 
Si les banques se lancent dans ce que l'on appelle l'exploitation du « big data », alors on lira en vous comme dans un livre ouvert, on saura vous localiser, vous cibler, vous faire parvenir les bonnes sollicitations commerciales. Exploiter les données bancaires est le rêve absolu de toutes les entreprises de marketing car ces informations sont capitales.
 
Avant de vous expl...

Alors même que ces deux médecins n'exercent même plus, l'ordre des médecins a tout de même cru bon d'interdire de les interdire de médecine pendant 1 an dont 6 mois de sursis pour les sanctionner d'avoir publié leur livre sur les dangers des médicaments. Le message passé aux confrères qui exercent toujours est : « ne faites pas comme eux ou on vous tombera dessus également ».
 
Cet acharnement est d'ailleurs tout sauf épisodique vu que le docteur Vercoutère a lui été interdit de médecine pour ses positions tout à fait légitimes à l'encontre de la vaccination. Voilà donc ce qu'il en coûte de ne pas s'en tenir au diktat de Big Pharma et oser délier sa langue sur les sujets qui fâchent en médecine. C'est également pour cela que tant de médecins se taisent... ou attendent leur retraite pour ...