Articles publiés le samedi 31 août 2013 (5 résultats)

Un groupe de chercheurs russes est revenu des rives du lac mongol Khyargas Nuur. Ils ont essayé de découvrir d'où venaient les traces qui apparaissent régulièrement sur les rives du lac. Elles pourraient appartenir à un grand reptile.
 
Les grandes traces sur les rives du lac Khyargas Nuur ont été découvertes au milieu des années 1980 lorsque des membres d'une expédition géologique soviético-mongole dirigée par Viktor Iarmoliouk s'étaient arrêtées là pour se reposer. Les années suivantes, les géologues y ont encore fait une halte à plusieurs reprises. Des zoologues y sont allés aussi. À chaque fois, les scientifiques ont vu des groupes de traces relativement fraîches, s'étalant à plus d'un kilomètre et demi de l'eau, comme si un reptile était sorti de l'eau et était resté un bon moment su...

Au delà de l'aspect répressif de cette information que véhicule l'Afp, je tiens à saluer le courage et la détermination de nos amis Espagnols qui sont au coeur de la crise, et qui n'hésitent pas à prendre des risques en défiant l'état dictatorial instauré par Rajoy, digne successeur de Franco.
 
Que cela en inspire le plus possible chez nous et nous donne la force de résister, car il est bien question ici de résistance, et notre France pantouflarde se doit de se réveiller et de s'organiser pour reprendre en main son destin, jusqu'ici dans les mains des banquiers... Le veilleur
 
Plus de 200 militants de gauche se sont emparés vendredi de fournitures scolaires dans un supermarché de Séville. Leur objectif : les redistribuer à des familles en difficulté.
 
Devant les médias, qu'ils avaient prév...

Un cratère fumant d'1,8 mètres de diamètre et 1,2 mètres de profondeur est apparu ce samedi 23 août au milieu d'un rond-point proche de l'aéroport de Rome-Fiumicino. Selon les volcanologues appelés sur place, les gaz malodorants éjectés seraient un cocktail de dioxyde de carbone, hydrogène sulfuré et méthane. Le site a été isolé et une analyse est en cours.
 
Les gaz sous-terrains peuvent, selon Alberto Basili, de l'INGV, conserver leur chaleur pendant des dizaines de milliers d'années après une éruption volcanique, et remonter à la surface... ce phénomène a été observé en d'autres endroits autour de Rome par le passé, avec des animaux domestiques tués pour avoir respiré ces gaz. (DailyTelegraph / Roma)
 
Le système volcanique le plus proche de cette région du Latium est le Colli Albani, c...

La comète C/2013 A1 a été découverte en janvier dernier et les astronomes se sont aperçus qu?elle passera tout près de la planète rouge en octobre 2014. Une possible collision serait même à envisager. Alors que l'année 2012 s'était achevée par le passage tout près de la Terre de l'astéroïde Toutatis, l'année 2013 a démarré avec celui de l'astéroïde 2012 DA14.
 
Dans le même temps, un astéroïde est venu se désintégrer dans le ciel de Russie, environ 10 jours après que la Française Claudine Rinner, une astronome amateur, a découvert sa troisième comète. Depuis plusieurs mois, le monde de l'astronomie est en ébullition et pourrait bien ne pas se tourner les pouces avant la fin de l'année.
 
En effet, l'année 2013 a été baptisée « année des comètes » du fait du passage d'un grand nombre de ces...

L'incident du 21 août dernier où des armes chimiques ont fait entre 355 et 1300 morts dans la banlieue Est de Damas aurait été produit par des rebelles syriens selon le très crédible journaliste Dale Gavlak, correspondant au Moyen-Orient pour l'Associated Press depuis deux décennies.
 
Les puissances occidentales ont blâmé les forces de Bachar al-Assad, mais selon les témoignages recueillis par Gavlak, cette attaque serait en fait le résultat d'une mauvaise manipulation d'armes chimiques fournies par l'Arabie Saoudite !
 
Selon le journaliste de l'Associated Press (probablement pour peu de temps encore), de nombreux médecins, résidents de Ghouta, des combattants rebelles et leurs familles, prétendent que certains rebelles ont reçu des armes chimiques par l'intermédiaire du chef du renseign...