Articles publiés le vendredi 03 mai 2013 (3 résultats)

Un texte traduit par Eyael à lire jusqu'au bout, car en clamant que l'eau de pluie n'appartient plus à l'homme, mais à l'état, il pose bien la condition future de l'humanité. Dans le même état d'esprit, on avait vu l'interdiction en France de vendre du purin d'ortie. S'il n'y a pas de réveil urgent, l'américain d'aujourd'hui, l'européen de demain, l'humanité tout entière après-demain vont devenir des marionnettes manoeuvrées par l'élite vampirique, qui dénieront jusqu'à la possession de notre âme. Hélios

L'eau de pluie n'appartient plus à la collectivité dans certains états américains...
 
Bon nombre des libertés dont nous jouissons, ici, aux États-Unis, sont en train de s'éroder rapidement au fur et à mesure que, de terre de liberté, cette nation est en passe de devenir une terre d'escl...

Une augmentation de la quantité de carbone 14 dans l'atmosphère de la Terre, de l'an 774 à 775, a été interprétée comme la trace laissée par un sursaut gamma ayant épargné notre biosphère. Un groupe de physiciens a réintroduit dans le débat une autre hypothèse qui avait été écartée : une forte éruption solaire provoquant sur notre planète une tempête de protons.
 
En 2012, un groupe de chercheurs japonais avait annoncé, dans une publication du journal Nature, la découverte dans les cernes de croissance de cèdres du Japon d'une augmentation spectaculaire du taux de carbone 14 de 774 à 775 après J.-C. Cet isotope du carbone provenant du bombardement des rayons cosmiques sur les noyaux atomiques à la frontière de l'atmosphère, diverses explications astrophysiques avaient été avancées.
 
La p...

L'augmentation de l'activité sismique, n'est pas propre qu'à l'Asie orientale, elle devient depuis près de deux décennies, un problème mondial. On constate que de plus en plus de nouveaux foyers apparaissent et, tout comme les plus anciens, sont secoués de manière répétitive.
 
Ça a commencé pour la plus part par de nombreux micro-séismes relativement espacés dans le temps, ensuite leur nombre, fréquence et puissance augmentent progressivement et de plus en plus de nos jours, parfois même sous forme d'essaims.
 
La poudrière de la Mer du Nord ou quand le risque permanent deviendra majeur !
 
La Mer du nord se serait formée exclusivement par la fonte des glaces en fin de la dernière glaciation, suivant l'avis du comité scientifique dans les années 50. Cette hypothèse demeure d'actualité ce, e...