Articles publiés le lundi 29 octobre 2012 (3 résultats)

En automne 2011, le Gulf Stream déviait sa trajectoire de 200 km vers le Nord. Aujourd'hui une nouvelle étude suggère une alarmante conséquence : cette dérive aurait rapidement déstabilisé le méthane, redoutable gaz à effet de serre, enfoui dans les sédiments océaniques. Mais le dégagement dans l'atmosphère n'est pas démontré.
 
Le Gulf Stream, ce courant chaud qui suit la côte est américaine, a dévié sa trajectoire de 200 km vers le nord l'automne dernier. La dérive du courant a provoqué une impressionnante augmentation de la température de surface et de moyenne profondeur de l'océan. Dans une étude parue dans le magazine Nature, Phrampus et Hornbach ont suggéré qu'un tel réchauffement de l'océan déstabilisait, le long du plateau, les hydrates de méthane piégés dans les sédiments.
 
L'hydr...

Cela s'emballe de partout, les sismographes s'excitent sur l'ensemble de la planète ! La dernière mise à jour des graphes indiqués : 29 octobre 2012 à 06:19:23 UTC. Voici juste quelques exemple pris sur la page du site de l'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (USGS - lien) :

Antigua, Les Barbades, Les iles Caicos aux Bahamas, Baie de Guantanamo à Cuba, Jamaïque, République Dominicaine, Bejing en Chine, Enshi également en Chine, Alaska, Ankara en Turquie, Aux Bermudes, Bilibino en Russie, Aux Charters towers en Australie, Grafenberg, Allemagne, Aux iles Salomon, En Norvège, À Kowa au Mali, Lusaka en Zambie, Sao Pablo en Espagne, Au Groenland...

Ceci n'est qu'un petit aperçu des mouvements, il y en a encore beaucoup et cela touche toute la planète. Cet évènement survient juste a...

Les premiers effets de l'ouragan Sandy se sont fait sentir dimanche le long de la côte est américaine, provoquant des annulations de milliers de vols et l'évacuation de centaines de milliers de personnes à New York et dans certaines zones côtières.
 
Le président américain Barack Obama a appelé ses compatriotes à prendre « très au sérieux » le danger potentiel que représente l'arrivée prochaine de l'ouragan Sandy sur la côte est des Etats-Unis, et de suivre les conseils de précaution délivrés par les autorités.
 
« La tempête n'a pas encore atteint la côte. On ne sait donc pas où elle va frapper, où il y aura l'impact le plus important et c'est pourquoi il est si important d'être prêt à réagir massivement et rapidement »
, a-t-il déclaré à des journalistes lors d'une visite au siège de l'Age...