Articles publiés le vendredi 04 mai 2012 (3 résultats)

Le syndrome de la disparition des abeilles est désormais mondial

Partout dans le monde, une très forte mortalité des abeilles est enregistrée depuis les dernières années avec des pertes de colonies grimpant entre 50% et 60% en moyenne. Les abeilles risquent de diparaître à cause de l'utilisation abusive des pesticides.

Les abeilles : créatrices du vivant

La forte diminution du nombre des abeilles à l'échelle mondiale est un des signes les plus préoccupants de la dégradation environnementale et du déséquilibre écologique auxquels les populations font face. Les abeilles, malades, se fragilisent. Outre la production de miel qui est directement touchée, l'abeille est au c?ur de la chaîne qui relie l'animal au végétal. En volant de fleurs en fleurs, elles fertilisent les plantes qui devienn...

Fukushima : les «brouillards matinaux» seraient en fait des concentrations de gaz radioactifs

Les habitués de la Tepcam savent que certaines nuits et au petit matin, ce que l'on prenait jusqu'ici pour la formation de brouillards matinaux ou une brume côtière pénétrante envahissait parfois l'ensemble du site de Fukushima-Daiichi, au point de masquer complètement les bâtiments. Certains observateurs, peut-être un peu plus attentifs que les autres y voyaient cependant une cause au moins en partie artificielle, le brouillard semblant toujours se former initialement aux mêmes emplacements du site (plutôt à droite de l'ex-unité n°. 3) avant de se déployer sur la totalité du champ de vision de la caméra Tepco.

Il semble bien que cette dernière hypothèse se vérifie : d'après le témoignage d'une...

Plus de 50000 poissons dans un étang près d'une zone industrielle dans la ville méridionale chinoise de Shenzhen ont été retrouvé mort dans la nuit lundi, a repporté CRI en ligne. Les poissons morts sont principalement concentrés dans le coin nord de l'étang, et la moitié de la masse d'eau est maintenant recouverte de poisson pourri.

Situé dans le village Qiangxiaxin à la jonction du district de Guangming New Dongguan et à Shenzhen, l'étang est plus grand que deux terrains de basket dans la région.

"Nous avons investi un total de 350 000 yuans (environ 56 000 USD) soit dans les 42 500 euros pour 60 000 poissons, maintenant tout est fini", a déclaré Mme Liu, la propriétaire de l'étang du poisson.

"Ces poissons ont été élevées pendant 1 an, et aurait pu être vendu sur le marché 3 mois ...