Articles publiés le mercredi 25 avril 2012 (3 résultats)

Fukushima est entré en fusion, c'est confirmé

Le 6 avril, Reuters a signalé que «le noyau du réacteur nucléaire de Fukushima au Japon est entré en fusion et a traversé la cuve du réacteur» déclare le républicain Edward Markey lors d'une audience à la Chambre à propos de la catastrophe :

«J'ai été informé par la Commission de Réglementation Nucléaire (CNR) que le noyau a tellement chauffé qu'une partie de celui-ci a probablement fondu dans la cuve du réacteur.»

Promouvant avec inconscience la prolifération nucléaire, la Commission de Réglementation Nucléaire américaine est tristement célèbre pour dissimulation et déni de ses effets nocifs. En conséquence, leurs rares aveux confirment vraiment une réelle fusion du coeur dans un ou plusieurs réacteurs, signifiant qu'énormément de rayonnem...

Et paf, seconde torgnole ! Près de 60% de «non» sans condition ! Après une première claque retentissante en mars 2010, nos volcaniques amis islandais ont réitéré par référendum, le samedi 9 avril, à la finance internationale et à leur gouvernement, leur refus de payer les pots cassés de la Grande Crise.

Ou plus précisément ceux de la brochette d'imprudents clients anglais et néerlandais lors de la faillite de la banque Icesave en 2008. La population islandaise persiste et signe : pas question d'éponger les pertes d'une banque privée avec des fonds publics.

Tête des dignitaires de la haute finance interlope devant l'affront fait à leur toute-puissance, tête de leurs zélés défenseurs (Fonds monétaire international), tête du gouvernement islandais de centre-gauche, sorte de PS local, qui...

L'expulsion sans ménagements [en anglais] par la police d'un centre social autogéré de Porto, le 19 avril, a déclenché une vague de solidarité au-delà des limites de l'ancien quartier ouvrier de Fontinha, à l'abandon depuis des lustres.

Après le déploiement de quinze véhicules de police avec agents anti-émeute masqués et armés pour fermer le centre (trois participants ont été arrêtés et cinq, blessés), vider l'école en détruisant tout le matériel dans le bâtiment (livres, ordinateurs et mobilier), et pour finir obturer portes et fenêtres avec des planches, environ 300 personnes sont descendues dans les rues à Porto, et plusieurs dizaines à Lisbonne.

L'événement a fait l'ouverture des journaux télévisés, et les médias sociaux ont débordé de réactions ; les mots-clics #Fontinha et #ocup...