Russie : Poutine met en garde les dirigeants européens sur l'arrêt d'approvisionnement en gaz


L'union Européenne, après avoir manigancé un coup d'état en Ukraine en suivant les directives de Washington, puis brandi des menaces suggérées par ces derniers, se retrouve désormais en mauvaise posture.
 
Ils ont voulu s'accaparer ce pays, et vont devoir en assumer les dettes sous faute d'en subir le contrecoup qui s'avère lourd de conséquences : L'arrêt de fourniture en gaz provenant de Russie, qui approvisionne environs 30% de l'Europe ! L'union Européenne va donc devoir lever des fonds pour le remboursement de la dette gazière ukrainienne, à laquelle chaque pays de l'union va donc devoir participer, faute de quoi... Le veilleur
 
Le gaz, question sensible du dossier ukrainien. Ce jeudi, le président russe Vladimir Poutine a écrit aux dirigeants européens pour les avertir des risques pesant sur les livraisons de gaz russe du fait de la crise ukrainienne, a annoncé jeudi le Kremlin. En cause : la dette de Kiev envers la multinationale Gazprom.
 
Une lettre d'avertissement
 
« Poutine exprime son extrême préoccupation quant à la situation critique de l'endettement ukrainien (à l'égard de Gazprom, ndlr), et par conséquent au sujet des livraisons de gaz russe »
, a déclaré son porte-parole, Dmitri Peskov, à l'agence Ria Novosti, précisant que la lettre avait été transmise par voie diplomatique « aux dirigeants d'Europe occidentale et orientale ». Le Président russe propose dans sa lettre de « prendre des mesures urgentes, car la situation ne tolère pas d'attendre », ajoute-t-il, précisant que
 
« la situation peut réellement avoir des conséquences négatives sur le transit du gaz russe via l'Ukraine ».
La menace d'une nouvelle « guerre du gaz »
 
Mercredi, le président russe avait lancé un avertissement à Kiev sur les livraisons de gaz russe, que le pouvoir ukrainien refuse de payer au tarif augmenté de 80%. Vladimir Poutine avait alors laissé une dernière chance pour une solution négociée avant de passer aux livraisons prépayées, ce qui reviendrait à couper les livraisons si l'Ukraine ne paie pas. Ce qui laisse planer la menace d'une nouvelle « guerre du gaz » pouvant affecter les approvisionnements de toute l'Europe, comme en 2006 et 2009.
 
2,2 milliards de dette
 
Près de la moitié des livraisons de gaz russe vers l'Europe transitent par les gazoducs ukrainiens. En cas d'échec, « ils ne recevront que ce qu'ils auront payé », a tranché Vladimir Poutine lors d'une réunion du gouvernement. Kiev a accumulé 2,2 milliards de dollars d'impayés et refuse l'augmentation des prix décidée par Moscou.
 
La Roumanie relativise
 
Regrettant que le discours public mette principalement l'accent sur la dépendance de l'Europe face au gaz russe, le chef de la diplomatie roumaine, Titus Corlatean, a rappelé que « la réalité est plus complexe car la Russie est elle aussi dépendante du marché européen » pour écouler sa production de gaz.
 
« Se tourner vers d'autres marchés n'est pas simple, c'est un processus complexe, qui implique des coûts et la Russie a un intérêt à être attentive aux attentes et exigences de l'UE »
, a-t-il ajouté. Contrairement à d'autres pays de l'UE, la Roumanie est peu dépendante - entre 10 à 20% selon les années - du gaz russe pour ses besoins en énergie.
 
La Slovaquie demande des garanties
 
Plus prudent, le Premier ministre slovaque Robert Fico a de son côté ajouté qu'il souhaitait que l'Union européenne lui garantisse que l'Ukraine paierait la facture si la Slovaquie lui fournissait du gaz.
 
« Il est clair que l'Ukraine n'est pas en mesure de régler ses factures. Seulement une tierce-partie, comme l'Union européenne et la Commission européenne, peuvent garantir que la Slovaquie sera payée si elle aide l'Ukraine », a-t-il déclaré à Bratislava.
Un accord attendu
 
Les dirigeants européens se sont engagés à soutenir l'Ukraine dans son bras de fer avec la Russie sur le gaz, notamment en renversant les flux sur les gazoducs passant par la Hongrie et la Pologne. Les flux peuvent être renversés sur un troisième gazoduc arrivant en Slovaquie. Mais un accord est nécessaire entre les compagnies slovaque et ukrainienne qui gèrent ce gazoduc et qui sont contrôlées par Gazprom.

Mise à jour
 
Ajout de la traduction en Français de la lettre de Vladimir Poutine aux dirigeants Européens, et croyez moi, elle vaut le détour ! (Merci à Sayed Hasan pour ce lien - son blog)
 
« Lettre de Vladimir Poutine aux dirigeants européens sur le règlement de la dette gazière de l'Ukraine »
 
Le site met également à disposition d'autres traductions :
 
 • Version en anglais
 • Version en portuguais
 • Version originale (russe)



Commentaires 9

avatar de Magn3tik
  • Par Magn3tik 0 0
  • Et boom dans le cul et la les Européen sont seul devant leur connerie, les Amérloques doivent bien rire !

avatar de Pockito
  • Par Pockito 0 0
  • Salut veilleur, je suis très content que tu ai illustré cette article, comme déja dit je pense que la « chose » va nous tomber dessus bien plus vite qu'on ne le croit (cette hiver probablement si rien ne s'arrange). Je ne vois pas bien comment l'UE pourra se sortir de ce cul de sac surtout que la France ne doit pas en avoir grand chose a f..... puisque son gaz ne viens pas de par la bas ! Le jour ou l'Algérie prendrait le même genre d'orienntation, la, l'UE réagira ! ceci dit, je doute que l'Allemagne se laisse enfermer dans ce genre de boite, surtout qu'il existe d'autres chemin de fourniture pour eux et qu'ils ont déja « trinqué » plus qu'a leur tour avec une autre dette (grèce)... en revanche pour les gens de chez moi (Belgique) qui payons l'énergie bien plus cher que les autres membres de l'UE... l'inquiétude est bien la et malgré les sièges de l'UE (Bruxelles) et de l'Otan ( EVERE) , Le peuple est bien conscient que avant d'être les détenteurs du pouvoir (géographiquement parlant), nous sommes avant tout les premières cibles ! Je rappelle donc la manif de ce samedi 12 avril a Paris et souhaite que le peuple de France fassent un grand « boum » afin de faire réagir les monstres de Bruxelles. PS : Rappellez vous des paroles de la marseillaise.

avatar de Pockito
  • Par Pockito 0 0
  • Je me relis et .... Ne prenez pas mes commentaires au pieds de la lettre messieurs, ceci n'est en rien un appel à la violence... Je souhaite juste que d'une seule voie vous fassiez entendre le peuple d'Europe car ce WE les yeux du monde entier seront braqué sur vous ! Aidez l'Europe à dire ce que tous nous pensons, a savoir : sortez nous de cette mondialisation qui nous détruit et rendez nous les valeurs d'antan. Inquiet mais conscient, je sais que le monde n'a d'autre choix que ce bras de fer !

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Le problème avec les manifs, comme nous avons pu le constater jusqu'ici, c'est le manque de fil conducteur. Chaque organisme milite pour sa propre cause, ils ne sont pas capables de tous s'allier sous un seul et même slogan, et pourtant ce ne sont pas les raisons qui manquent...

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Je viens d'ajouter la traduction en Français de la lettre de Vladimir Poutine aux dirigeants Européens http://tlaxcala-int.org/article....

avatar de Pockito
  • Par Pockito 0 0
  • Fort intéressant... je n'y li aucune menace, je n'y vois aucune mise en demeure... J'en déduit donc que les média on encore une fois tenté de manipulé l'opinion publique (anti Russe) afin de justifier leurs futurs actions ! Poutine à encore raison, un contrat est un contrat, il serait intérressant de connaitre ce comporte ces fameuses closes 5.15 , 5.8 et 5.3 du contrat afin de pouvoir clouer le bec aux manipulateurs en dénoncant tout ca publiquement. Voici un lien bien détaillé des activité de Gazprom : http://www.gazprom.com/f/posts/2...

avatar de Pockito
  • Par Pockito 0 0
  • Une 15ène d'article de la RTBF ... l'Ukraine refait la une et l'économie Russe en paye les frais ... Les US et UE arrivent à leur fin mais Poutine ne se laissera pas faire ... la suite va être dur je le crain !
    http://www.rtbf.be/info/archivep...

avatar de Pobs
  • Par Pobs 0 0
  • Il m?arrive de temps en temps de rêver (j?imagine que je ne suis le seul), un monde sans argent sans pétrole, sans gaz, de produire notre énergie de façon naturelle. Car à l?heure actuelle nous avons tendance à oublier que notre mère la terre, prends une direction qui ne va pas en notre faveur. Mais comme l?être humain est encore un enfant, il se pourrait fortement que dans un avenir proche, nous tous sur terre nous en subissions les conséquences.

    Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur ce qui se passe en ce moment, la nature va mal de plus en plus mal, mais l?être humain a décidé que sa vie dépendait de l?argent, et d?énergie nocive pour elle-même. L?être humain qui se trouve en haut de l?échelle a totalement oublié que sa vie dépendait de la nature.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • En effet il l'oublie, ou peut être joue il à dieu, pensant pouvoir la modeler à son image ? Comme je l'évoque régulièrement, la terre continuera avec ou sans nous son périple, un peu à l'image d'un chien se secouant énergiquement après avoir pris un bain. Les conséquences néfastes que nous engendrons ne le sont que pour nous, et après notre disparition, tout rentrera dans l'ordre en quelques siècles seulement ! L'arrogance de l'homme niant son insignifiance est édifiante.

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Politique »