Wallis et Futuna frappées par le cyclone Evan, les îles Fidji menacées


Wallis et Futuna, situées en Polynésie française, ont un statut très particulier de collectivité (et non de territoire ou de département d'Outre-mer à l'image de la Guadeloupe, de la Guyane ou de la Réunion) ; en effet, Wallis et Futuna sont constituées de deux monarchies traditionnelles : Uvéa (à Wallis) et Sigave (à Futuna), dont les rois gouvernent avec des conseils élus et le représentant de l'État français, qui porte le titre d'administrateur supérieur.
 
Voilà pour la petite histoire... Mais actuellement, ce qui nous intéresse, c'est le passage du cyclone Evans ce week-end sur ces îles. Après avoir frappé les îles Samoa, le cyclone Evans (de catégorie 3/5) frappe Wallis et Futuna.
 
Alerte en cours
 
Depuis samedi (heure locale), une alerte est en cours ; des rafales de 150 km/h sur les caps et côtes exposés (90 à 110 km/h ailleurs) ont déjà été mesurées, une forte houle (avec des creux de 4 à 8 mètres au large) sur Wallis, le tout accompagné de fortes précipitations (plus de 100 mm en 24 heures). Sur l'île Futuna, plus excentrée par rapport à la trajectoire d'Evan, les rafales de vents sont moins fortes et les pluies plus limitées. Néanmoins, une alerte est également en cours sur cette île.
 
Les Îles Fidji touchées lundi
 
Après leur passage sur Wallis et Futuna, le cyclone Evan se dirige vers les îles Fidji placées d'ores et déjà en alerte cyclonique. Sur ces îles également, de fortes intempéries sont attendues.
 
Par la suite, ce cyclone aura tendance à faiblir, mais sa trajectoire reste à surveiller car la Nouvelle-Calédonie pourrait être impactée en milieu de semaine prochaine mais de manière très atténuée (le cyclone Evan sera alors en fin de vie et ne sera plus qu'une simple dépression).



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Climat »