Vol EgyptAir 804 : Des experts estiment que l'avion aurait été abattu par une roquette


Cette information est à prendre avec des pincettes pour le moment, et au vu des secrets bien gardés dans l'affaire du crash du vol mh17 en Ukraine, peut être ne sauront nous jamais ce qu'il s'est réellement passé.

Cette hypothèse qui provient d'une chaîne d'information internationale iranienne ainsi que de la presse égyptienne, et qui évoque l'éventualité d'une attaque israélienne contre le vol MS804 est cependant une possibilité à prendre en compte, bien qu'aucune preuve puisse pour le moment l'étayer. A son crédit, les experts en charge de l'enquête semblent être d'accord sur le fait que « le crash serait en tout cas lié à un événement brutal et extrêmement soudain ».

J'ajoute et j'insiste qu'il n'est pas question ici de propager des théories farfelues, et encore moins de négliger la peine des familles des victimes de cette tragédie, mais de ne pas occulter des éléments qui parviennent de médias officiels.

Le Veilleur

Vol EgyptAir 804 : Un chasseur israélien aurait-il abattu l'avion ?

Les enquêtes menées sur l'incident du vol MS804 de la compagnie EgyptAir indiquent une dérive de la direction de l'avion. Les spéculations sont nombreuses et variées, et certains experts estiment que l'avion de ligne aurait été abattu par une roquette.

Le quotidien égyptien Al-Masri Al-Youm a indiqué, dans un article, que les enquêtes montrent que le vol MS804 a dérivé de 90° à gauche, puis de 360° à droite, ce qui renforcerait l'éventualité d'une menace extérieure, celle peut-être d'un avion de chasse.

A 2h27, l'avion volait à une altitude de 37 000 pieds et allait quitter l'espace aérien grec. Mais le pilote ne l'a pas rapporté. Vendredi matin, les experts ont annoncé officiellement que l'avion s'était écrasé à la frontière maritime entre la Grèce et l'Egypte.

A 2h29, l'avion a envoyé des signaux à 7 milles de la région de Kombi, dans une zone aérienne contrôlée par l'aéroport international du Caire. Le pilote n'a pas demandé de secours, ce qui indique que l'avion a été victime d'un danger soudain, de sorte que l'équipage n'a pas eu le temps de requérir de l'aide.

Dans leur rapport, les autorités grecques n'ont pas mentionné le projet d'exercices militaires de l'armée de l'air israélienne dans une zone située au sud de l'île de Crète. Tel-Aviv avait annoncé ce projet il y a un mois, et les exercices ont commencé la veille du drame du vol MS804 d'EgyptAir.

Dans son article, Al-Masri Al-Youm a rappelé que les manœuvres aériennes d'Israël se réalisent souvent dans cette zone de la Méditerranée, à proximité des frontières maritimes entre la Grèce, l'Egypte et la Libye, car depuis 6 ans, la Turquie a interdit au régime israélien d'organiser ses exercices militaires près de son espace aérien.

Selon le quotidien égyptien, les exercices aériens d'Israël ont commencé le 18 mai et se poursuivront jusqu'au 6 janvier 2017, sur la Méditerranée, au sud de la Crète et au nord de la Libye.

Source presstv.ir

Les débris laissent penser à une puissante déflagration à bord

Un ancien pilote égyptien parle également la possibilité d'une déflagration, mais l'évoque dans le contexte d'un attentat terroriste. Un problème demeure pourtant, puisqu'aucune revendication n'a été faite à ce jour, ce qui est tout à fait inhabituel dans le monde du terrorisme.

Les débris de l'Airbus d'Egyptair, qui s'est écrasé le 19 mai en Méditerranée, révélés à ce jour sont des petits éléments, des fragments du fuselage et d'affaires de passagers déchirées en petits lambeaux, ce qui peut témoigner d'une puissante déflagration à bord, considère le général et ancien pilote égyptien, Ihab Moursi.

Si une explosion se produit dans les airs, il ne subsiste pas d'éléments dans leur entièreté. Pour le moment, tout ce que nous avons trouvé n'est que des petits fragments. Même les gilets de sauvetage sont en lambeaux, tout comme les moquettes. Ceci peut témoigner d'une puissante explosion.

, a-t-il déclaré.

Source Christian Hartmann pour Reuters via sputniknews



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Terrorisme »