Virus : découverte d'une nouvelle variante du H5N1 « hautement pathogène », doit-on s'inquiéter ?


Un nouveau sous-type de virus de grippe aviaire à été découvert, il serait « hautement pathogène », et plus virulent que celui responsable de la dernière pandémie. Bien entendu, cette nouvelle variété reste mortelle et transmissible de l'animal à l'homme...
 
Ce virus de grippe aviaire, plus virulent et jamais identifié auparavant en Indonésie, est responsable de la mort de centaines de milliers de canards ces dernières semaines dans le pays, révèle le vétérinaire en chef du gouvernement dans un courrier.

« Nous avons trouvé un sous-type du (virus) H5N1 de la grippe aviaire hautement pathogène, de clade 2.3 »
, indique Syukur Iwantoro dans une lettre aux administrations locales et à l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
 
« Ce clade est un nouveau clade trouvé pour la première fois en Indonésie, très différent du type de grippe aviaire précédemment identifié, qui était de clade 2.1 »
, précise-t-il. Un clade correspond communément à un groupe d'organismes vivants présentant un ancêtre commun.
 
La fédération des éleveurs de volaille a déclaré au ministère de l'Agriculture la mort de plus de 300.000 canards dans plusieurs provinces de l'île de Java depuis le mois de novembre. Syukur Iwantoro a recommandé la poursuite des recherches afin de déterminer si ce virus provenait d'une mutation génétique du virus connu jusqu'à présent, où s'il s'agissait d'une nouvelle souche provenant de l'étranger.
 
« Nous pensons que le virus a pu se propager (à l'Indonésie) depuis l'étranger, peut-être le Vietnam ou la Thaïlande »
, a expliqué Emil Agustiono, secrétaire de la commission nationale du contrôle des zoonoses.
 
L'Indonésie, maillon faible dans la lutte contre la grippe aviaire
 
L'Indonésie, immense archipel de 240 millions d'habitants, est le pays qui a enregistré le plus grand nombre de décès du fait de la grippe aviaire. Selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la maladie y a fait 157 morts depuis 2003, dont neuf en 2011, sur un total de 357 dans le monde.
 
L'Indonésie est souvent considérée comme un maillon faible dans la lutte contre la grippe aviaire, de nombreux ménages continuant à vivre en contact constant avec des volatiles non immunisés, malgré une loi l'interdisant.
 
Le virus H5N1 se transmet de l'animal à l'homme, mais les scientifiques craignent qu'une mutation ne permette des contaminations d'homme à homme, ce qui pourrait déclencher une pandémie.

Note du veilleur
 
Encore une information qui va passer inapercu, mais dont nous devrions nous préoccuper, particulièrement concernant les origines du fameux virus. A ce propos, un article paru sur Résistance 71 en décembre 2011 devrait nous mettre la puce à l'oreille avec ce titre qui fait froid dans le dos : « Santé ou bio-terrorisme ? La super grippe tueuse (variante H5N1 sur cinq mutations) créée en laboratoire... »
 
Un autre paru bien plus tôt en 2006 par Ria novosti nous mettait en garde en nous confiant que « La grippe aviaire peut devenir une arme biologique » ! Le virus de la grippe aviaire peut être utilisé comme une arme biologique, estime Evgueni Kouznetsov, du Centre de la santé des animaux sauvages.
 
« La grippe figure dans le quatrième groupe d'affections qui peuvent servir d'armes biologiques »
, a-t-il fait savoir. Il est en effet facile de propager le virus de la grippe aviaire : pour cela, de la poudre d'excréments séchés d'oiseaux infectés peut être répandue n'importe où. Le virus H5N1 est très vivace : il se conserve longtemps dans l'eau et aux basses températures. De l'avis de l'expert, un gramme d'excrément suffit pour contaminer un million de poules...
 
Quelles seraient les motivations d'un tel génocide ?
 
La fragilisation d'un pays en vue de sa domination, la réduction d'une partie de la population mondiale conforme aux projets illuminatis, la création de vaccins spécifiques par les industries pharmaceutiques en vue d'un nouveau business juteux...
 
Je vous laisse trouver les autres, mais pour l'essentiel ils sont la, vous voilà prévenus !

Liens connexes :
 
 • Supervirus H5N1 : les secrets de fabrication du mutant dévoilés
 • H5N1 muté: le virus mortel paralyse la communauté scientifique
 • Virus H5N1 : Une future arme bio-terroriste ?
 • La guerre bactériologique est-elle nécessaire à l'édification de « leur » N.O.M ?



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Santé »