Venezuela : Nicolas Maduro vient en aide à la Palestine dans un accord politico-énergétique


Voici une bonne nouvelle qui risque de ne pas faire plaisir à l'état colonisateur d'Israël, et c'est tant mieux ! Nicolas Maduro, le digne successeur de notre très regretté Hugo Chavez, ne déroge pas aux règles de ce dernier en termes de politique humanitaire et anticolonialiste, et vient à nouveau de le démontrer en signant un accord coopératif d'entraide avec la Palestine ! Le veilleur
 
Le gouvernement bolivarien vient de signer un accord avec la FAO pour le développement de cultures vivrières en Afrique sub-saharienne (1) sur la base de son expérience en Haïti via PetroCaribe et la CELAC, et de signer avec le chancelier Djibrill Bassolé plusieurs accords pour approfondir la coopération agricole et énergétique avec le Burkina Faso (2).
 
Avec la récente visite du chef de l'État Palestinien Mahmoud Abbas, Nicolas Maduro prolonge ce qui avait été son tout premier acte de politique étrangère au lendemain de son élection à la présidence de la République, lorsqu'avait été inauguré à Caracas le siège diplomatique de l'État Palestinien (3). Ce 16 mai 2014 la Palestine et le Venezuela ont signé à Caracas de nouveaux accords qui concernent la coopération énergétique et la solidarité politique.
 
« L'accord énergétique », a précisé Maduro, « permettra de fournir à la Palestine un premier chargement de 240.000 barils de diesel et de pétrole, ce qui contribuera à couvrir ses besoins pour qu'elle puisse continuer à se fortifier, à se consolider »
, ajoutant que la Palestine participera dorénavant aux accords avec PetroCaribe et avec l'ALBA et que le Venezuela l'appuiera dans sa politique de renforcer ses liens avec l'Amérique Latine. Pour le président vénézuélien,
 
« les traités de libre commerce ne sont ni libres, ni des traités, ce sont des traités de domination économique. L'Alba est arrivé pour en finir avec ces concepts néo-coloniaux dans l'économie. »
Mahmoud Abbas a souligné
 
« un aspect important parmi tout ce que nous avons signé, qui fait de la Palestine une nation observatrice au sein de la CELAC (4); ainsi que la conformation d'une commission ministérielle vénézolano-palestinienne, nous allons préparer la réception de cette commission en Palestine, et la visite rapide du président Maduro et de toute son équipe. Merci à tous ceux qui ont préparé ces accords qui seront suivis de près, merci au Venezuela d'appuyer le peuple de la Palestine dans sa longue lutte, de nous aider à briser le monopole d'Israel sur notre économie. »
Les deux chefs d'État ont également souscrit un accord pour mettre en place la « Misión Milagro » dans la nation arabe (mission sociale permettant d'opérer et de soigner gratuitement les patients souffrant de maladies ou de difficultés oculaires).
 
« Nous serons toujours aux côtés du peuple palestinien. Que vivent les mémoires éternelles de Yasser Arafat et de Hugo Chávez ! » a lancé Maduro.
Cette visite est la troisième pour Abbas qui signa en 2009 avec le président Chavez les trois premiers accords de coopération politique, universitaire, économique et commerciale (5). En octobre 2011, le président palestinien était de retour à Caracas, obtenant l'appui du gouvernement bolivarien pour demander son admission comme membre de plein droit lors de la 66ème session de l'Assemblée Générale de l'ONU.
 
Source Ciudad Caracas - Traduction Thierry Deronne
 
Notes
 
(1) De Port-au-Prince à Caracas, nous partageons le même objectif : la souveraineté alimentaire
 
(2) Pour le détail des accords avec le Burkina Faso voir le communiqué conjoint
 
(3) Premier acte de politique étrangère du gouvernement Maduro : défendre les droits du peuple palestinien
 
(4) Sur la CELAC, voir IIème Sommet de la CELAC à La Havane : retour en force de « l'équilibre du monde »
 
(5) Le Vénézuéla défend les revendications du peuple palestinien. Plusieurs accords sont signés



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Politique »