Vatican : La culpabilité du pape admise par l'église, Joseph Ratzinger va échapper à la justice en se cachant


Par une déclaration à Reuters  aujourd'hui, des officiels du Vatican ont annoncé que Joseph Ratzinger restera un résident permanent du Vatican après sa démission. Ce faisant, on lui offrira une protection légale contre toute tentative de poursuite reliée aux cas de viols autour du monde, ont annoncé des sources de l'Église aujourd'hui.
 
« Sa présence continue au Vatican est nécessaire, il se retrouverait autrement sans défense ».
 
Ce surprenant aveu de culpabilité fait par l'église est aussi une obstruction directe à la justice et il donne plus de poids à l'inculpation faite par l'ITCCS et autres acteurs selon laquelle le Vatican s'est arrangé avec le gouvernement italien pour protéger Ratzinger d'une poursuite criminelle, en violation des lois internationales ratifiées par l'Italie.
 
Commentaire de l'ITCCS:
 
Le Vatican a décidé aujourd'hui de donner un refuge permanent à un criminel de guerre avéré en autorisant Joseph Ratzinger à faire obstruction à la justice et à échapper aux poursuites pour crimes contre l'humanité. Et le gouvernement italien se fait complice de cette abrogation de la loi internationale.
 
Cette décision valide nos affirmations concernant la conspiration criminelle entourant Ratzinger et ses co-conspirateurs du Vatican. Cela confirme aussi que le Vatican est une puissance scélérate qui use de toutes les lois pour garder secrète sa propre criminalité.
 
En réponse, l'ITCCS appelle ses affiliés et toutes les personnes de conscience à utiliser notre Campagne de Réclamation de Pâques et à converger vers Rome et le Vatican pour obliger à l'extradition de Ratzinger du Vatican et lui intenter ainsi qu'à ses complices un procès pour crimes contre l'humanité.
 
Dès le dimanche 24 mars 2013, nos activistes démarreront une suite croissante d'occupations de l'église catholique et de saisies des biens de l'église pour obtenir l'extradition de Ratzinger et récupérer les richesses volées à la corporation criminelle connue comme Vatican Inc. - au nom de la masse de leurs victimes, aussi bien vivantes que décédées.
 
...et de la part de Kevin Annett - Le Rat s'en retourne en courant vers le Vat(ican) !
 
Ceux que les dieux détruisent, se sont d'abord conduits comme des insensés. Surtout, semble-t-il, à Rome.
 
Pourquoi l'institution la plus ancienne et la plus riche de notre planète prouverait délibérément ce que ses critiques disent d'elle, en rejetant d'abord son dirigeant, un escroc prouvé, de son poste après qu'il soit menacé d'arrestation et en lui donnant ensuite asile pour éviter une poursuite ? C'est le genre de panique et d'absurdité que montrerait un destructeur de documents débutant et non un corps d'hommes crédibles ou sages.
 
Et cela nous donne à tous de l'espoir.
 
L'incroyable aveu de Rome que le pape ne puisse subir de procès a renforcé énormément notre cause et notre légitimité, prouvant que quelle que soit l'importance de la culpabilité de l'adversaire, le provoquer assez longtemps fera qu'il se détruira lui-même par sa propre peur et stupidité.
 
Protéger Ratzinger au sein des murs du Vatican peut stopper la justice pendant un moment, mais cela viole la loi basique de la guerre, qui est de ne jamais donner à son ennemi une attention constante à son attaque.
 
Ratzinger, l'empereur du mal, aujourd'hui un résident permanent du Vatican ? L'absurdité d'offrir une telle attention continuelle à la haine du monde civilisé pour la criminalité catholique est aussi le signe que l'église est à la dérive et improvise. Mais cela montre aussi que le Vatican est réellement inquiet concernant l'offensive légale montée par nos affiliés, les avocats pour les survivants à la torture, et le Tribunal International pour crimes.
 
Le Vatican sort toute son artillerie pour éviter le tribunal à Ratzinger. Son média italien loyal, propriété d'un seul homme, contre-attaque, jouant la stratégie du  « Nier, distraire et discréditer » comme toute corporation qui veut contrôler les dégâts.
 
La vacillante Liz Windsor, alias la Reine d'Angleterre, fait un voyage spécial sans précédent pour Rome le 6 mars pour embrasser l'anneau ou d'autres parties du nouveau PDG du Vatican Inc. Et le président italien Napolitano rencontre le président Obama aujourd'hui à Washington pour sans doute arranger un meilleur soutien au pontife - non qu'Obama ait besoin de beaucoup d'encouragements, s'étant tenu loyalement derrière la revendication de Ratzinger d'une  « immunité diplomatique ».
 
Mais tout cela n'y changera rien au bout du compte. Quand l'empereur maudit se retrouve à nu, seules nos illusions assurent sa protection et son immunité du compte final qui arrive.
 
La tornade qui a suivi mon premier exorcisme à l'extérieur du Vatican en 2009 et l'éclair qui a touché le Vatican le jour de la démission de Benoît n'étaient pas accidentels. Joe Ratzinger devrait connaître par l'histoire de ses anciens copains SS que les institutions criminelles peuvent fonctionner, mais qu'elles ne peuvent se cacher - même derrière toute la richesse et la pompe du monde.
 
Traduction par Hélios pour le BistroBarBlog



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Religion & croyances »