Urssaf attack : Une cliente rapporte son verre au bar, l'Urssaf réclame 9000 euros


J'ai beau me dire « la on touche le fond ! » quand je découvre une information de ce genre, force est de constater que les pinioufs corrompus qui nous dirigent, au même titre que les directeurs d'établissements publics et administratifs, ne tarissent pas d'imagination quand il est question de repousser les limites de la connerie au delà de toute compréhension humaine ! Comme le disait notre tant regretté Coluche national : « Mais jusqu'ou s'arrêteront ils ? » Le veilleur
 
Rapporter son verre au comptoir d'un bar, un geste condamnable ? Cette question, en apparence saugrenue, est au coeur d'un conflit qui oppose la gérante d'un bar de Locmiquélic et l'Urssaf. L'administration lui réclame 9.000 € pour travail dissimulé.
 
Chez Mamm Kounifl, on ne s'embarrasse pas de protocoles inutiles. On peut y manger à la bonne franquette, en accord avec le décor, et boire un verre au pied de la petite scène. L'établissement de Locmiquélic est un refuge prisé des amateurs de café-concert depuis des lustres.
 
« C'est notre marque de fabrique. On veut que le client se sente à l'aise, un peu comme s'il était chez lui »
, décrit Maryka Le Floch. Avec son mari, la gérante fait tourner cette affaire depuis dix ans. Les soirs d'affluence, chez Mamm Kounifl, c'est « service au comptoir ». Les clients vont chercher leurs consommations. Il leur arrive aussi de rapporter leurs verres sur un plateau à l'heure de la seconde tournée, y compris en terrasse. Rien d'anormal pour le couple, qui accueille une clientèle hétéroclite et défend un esprit Pub. L'établissement a d'ailleurs été labellisé « Café de pays ».
 
« Contrôle musclé »
 
Ce 30 juin 2012, un contrôle inopiné de l'Urssaf va briser ce bel ordonnancement. « Je ne m'en suis toujours pas remise », raconte la gérante, encore sous le choc de l'intervention « musclée ».
 
« Vers minuit trente, une cliente a rapporté un plateau. Elle est passée par le comptoir pour aller aux toilettes. C'est là que tout a basculé. Mon mari s'est fait plaquer contre la vitre par un homme. Une femme s'est jetée sur moi en me montrant une carte tricolore. C'est là que j'ai compris que c'était un contrôle de l'Urssaf. Ils m'ont dit que j'étais prise en flagrant délit de travail dissimulé. Ils considéraient que les clients se comportaient comme des serveurs ». 
Dans le bar, c'est la stupeur. La gérante conteste, invoquant simplement l'esprit de convivialité de son établissement. Choqué, le couple, sans nouvelles trois semaines après le contrôle, envisage même de porter plainte. Pour eux, de tels agissements ne peuvent être le fait que de faux agents.
 
L'affaire classée sans suite par le parquet
 
Fin juillet, c'est la douche froide. Un courrier en recommandé leur enjoint de payer une amende de 7.900 € pour travail dissimulé, avec saisine du procureur de la République. La machine s'emballe. Fin novembre, la brigade de gendarmerie de Port-Louis leur signifie leur placement en garde à vue pour travail illicite. Finalement, au regard du rapport, « truffé d'anomalies » selon la gérante, la garde à vue se transforme en simple audition, à la demande du parquet de Lorient. Entre-temps, le couple a recueilli de nombreux témoignages de clients, accréditant leur version. Le 27 novembre 2012, le procureur de la République de Lorient décide de classer sans suite l'affaire, faute d'infraction caractérisée.
 
L'Urssaf réclame 9.000 €
 
Reste une procédure au civil. L'Urssaf réclame aujourd'hui (après pénalités) près de 9.000 € à la gérante. « C'est de l'acharnement. Nous n'avons commis aucune infraction », affirme le couple, défendu par une avocate du barreau de Lorient, qui considère « qu'il n'y a jamais eu de lien de subordination envers les clients visés par la procédure ».Contactée, l'Urssaf Bretagne n'a pas donné suite à nos sollicitations. Le dossier sera tranché par le tribunal des affaires de sécurité sociale de Vannes. La date de l'audience n'a pas encore été arrêtée.
 
Par Régis Nescop - letelegramme.fr
 
Note du veilleur
 
Dans un autre article traitant du même sujet, Avic (reseauinternational.net), nous dit à juste titre :
 
« apparemment ils ont décidé de mettre le paquet. La direction a décidé d?augmenter de 50 % le nombre de contrôles pour les très petites entreprises (TPE) et de 30 % le nombre de contrôles pour les petites et moyennes entreprises (PME). On remarque au passage que les grosses entreprises arrivent, malgré leurs tailles, à passer à travers les mailles du filet. »
Vous remarquez une fois de plus que ce sont les petits qui se font matraquer !
 
Pour la peine, et histoire de glisser une jolie quenelle, je propose à ceux qui habitent dans la région de ce charmant petit café - restaurant - concert de leur rendre visite en signe de solidarité, ainsi que pour y passer un moment sympa, car l'ambiance a l'air d'y être agréable.
 
Adresse :
 
Café-Concert chez Mamm Kounifl
route de Port-Louis
56570 Locmiquélic
tel: 02.97.33.92.37
 
Site internet : http://www.mamm-kounifl.fr/
MySpace : http://www.myspace.com/mamm_kounifl
Facebook : http://www.facebook.com/mamm.kounifl



Commentaires 6

avatar de Magn3tik
  • Par Magn3tik 0 0
  • Le pire dans tout ça c'est qu'il y ait des gens pour faire ce genre de boulot et voir que certains y prennent du plaisir. A gerber...

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • En effet, c'est à se demander si ceux qui exécutent ces ordres sont dénués de capacité à réfléchir ou de la moindre humanité. Je n'aimerais pas être à leur place le matin en me regardant dans le miroir !

avatar de PH7
  • Par PH7 0 0
  • C'est dans l'air du temps ! Plus c'est haut, plus la branche est fine, plus ils s'agglomèrent dessus et si elle ne casse pas d'elle même il faudra qu'ils la scient. L'URSSAF, le RSI et les Syndicats sont les premiers fossoyeurs des entreprises, obligeant l'entrepreneur à mobiliser du temps et des ressources souvent vitales pour la survie de l'entreprise à se défendre. Leur loi est simple : Payez, nous rembourserons plus tard si vous avez raison et à condition que nous estimions que vous ayez raison sauf les majorations, frais divers dont courriers recommandés, frais d'huissier et de justice qui restent à votre charge.
    Ce n'est pas pour rien que des levées de boucliers commencent à se faire voir et il est vraiment temps que les entreprises mettent leurs efforts en commun pour faire cesser ce racket.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Et après ca ils ont le culot d'annoncer un chômage en baisse ! Comment veux tu relancer une économie en étranglant les potentiels employeurs ? C'est à se demander ce qu'on leur apprend à l'ENA... Oui, levons les boucliers et le poing avec pour leur foutre dans la gueule !!!

avatar de bjlgr
  • Par Bjlgr 0 0
  • Vous ne pouvez pas détourner ce logo de la sorte, c'est honteux, chnager les lettres qui correspondent à « Sécurité Sociale » pour les remplacer par ces signes Nazis, c'est scandaleux. Je vous rappelle que la Sécurité Sociale a été créée en 1945 fin de la 2ème guerre mondiale justement pour éviter le retour de ces sinistres heures de l'histoire, pour ceux qui ne l'aurait pas encore compris. Je ne sais pas ce qui c'est passé lors de ce contrôle, mais je peux vous dire que ce ne sont pas les méthodes de l'URSSAF de plaquer les gens ou de se jeter sur eux, les inspecteurs ont un respect certain de la déontologie, par ailleurs nous recevons suffisamment de signalements pour éviter de nous déplacer à minuit trente pour rien et au pénal il n'y a pas eu relaxe mais classement sans suite ce qui n'est pas la même chose. Le métier d'inspecteur est utile et on peut être fier de l'exercer, il contribue à garantir le financement de la Sécurité Sociale à maintenir les conditions d'une réelle concurrence entre les entreprises et à rétablir les salariés dans leurs droits. Je vous invite à regarder de près ce qui c'est passé en Grèce où il n'existait quasiment aucun contrôle de l'Etat. Voulez-vous vous passer de soins, d'une retraite, d'allocations sociales ? La Sécurité Sociale vous préserve contre les risques de la vie et c'est peut-être l'institution qui symbolise le mieux les valeurs de ce pays, liberté, égalité et fraternité. Evitez ce genre de raccourcis douteux URSSAF égale FACHOS car vous commettez une très regretable erreur.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • @bjlgr : Je peut tout à fait remplacer l'image d'illustration par une autre cela vous fait plaisir, je n'y vois aucun inconvénient, mais cela ne changera rien à ce que je pense quant à l'utilisation de méthodes totalitaires et honteuses de cet organisme dans cette histoire. De plus, lors de la recherche de sources confirmant cet évènement, j'ai pu constater que de nombreux autre dérapages se déroulent régulièrement au sein de l'urssaf entre autres, et viennent confirmer qu'il ne s'agit pas la d'un cas isolé... Pour l'anecdote de la sécurité sociale, la aussi le bât blesse, puisque ayant la aussi un but originel louable, cette dernière tend à se privatiser, ce qui modifiera bien entendu son principe de fonctionnement dans un but lucratif.

    Comme le dit si bien PH7, « L'URSSAF, le RSI et les Syndicats sont les premiers fossoyeurs des entreprises », ce qui est une triste réalité de nos jours. Cela n'a peut être pas toujours été le cas, et il est également vrai que bien souvent, pour ne pas dire à chaque fois, de bonnes idées conçues dans des buts louables sont détournées de leurs buts premiers. Ces méthodes musclées et plus qu'abusives ne sont peut être pas encore généralisées au sein de cet organisme, tout comme il y a de bon flics et d'autres... moins, mais le constat concernant cet article est accablant et ne peut être passé sous silence !

    Vous dites « Le métier d'inspecteur est utile et on peut être fier de l'exercer », et je le pense aussi, mais à la condition de l'exercer correctement, avec déontologie, humanisme et discernement, ce qui n'est pas le cas dans le contexte ici présent. Qualifier de travail dissimulé le gérant de ce commerce sous prétexte que les clients prennent/ramènent leurs consommation eux même, mais ou va ton ? Ne nous leurrons pas, ces organismes ne sont désormais plus ce qu'ils étaient au départ et sont devenus les instruments des oligarques au pouvoir, ce qui nous laisse craindre le pire pour l'avenir.

    Vous évoquez la retraite ? Au vu des récentes et nombreuses modifications encore apportées, il faudra bientôt travailler jusqu'à 90 ans pour caresser l'espoir de ne pas finir ses vieux jours dans la rue... En résumé, oui, cet organisme est utile à la base comme bien d'autres, mais ces dérives qui semblent se répandre sont intolérables et doivent disparaitre sous peine de nuire gravement à son image et a sa pérennité.

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Législation »