Uranium et Thorium, scandale militaire en puissance


Voici un reportage nous montrant les dangers de l'uranium et du thorium à des fins militaires. Ceci se passe chez nous, en Europe avec des tirs d'entrainements, alors imaginez quelles sont les conséquences en Irak, au Liban et ailleurs où nous avons utilisés ces métaux lourds. Un véritable scandale que veulent éviter les militaires, les états et même l'OTAN.
 
Des agneaux à deux têtes en Sardaigne, des leucémies inquiétantes près de Bourges en France, les riverains des champs de tirs militaires seraient les autres victimes indirectes des guerres en préparation.

Chaque année des milliers d'armes de guerre sont testées sur des zones militaires en Europe. Près de Bourges dans le Cher, l'armée française a ainsi fait exploser des milliers d'obus à l'uranium appauvri. En Sardaigne, des dizaines de milliers de missiles ont été lancés, à l'air libre, par les armées de l'Otan et les industriels de l'armement.

Si en France l'armée reste la grande muette et refuse d'informer les populations, en Italie, le scandale est en train d'éclater. Un procureur de Sardaigne a ouvert deux enquêtes pour comprendre le taux anormal de cancers chez les bergers et élucider le mystère d'un grand nombre de malformations chez les animaux mais aussi chez les habitants de la région.

Dans le collimateur du juge, les composants des armements comme l'uranium appauvri, le thorium contenu dans le missile franco-allemand Milan et les microparticules, diffusées dans la nature.

Et si les armes dites "conventionnelles" étaient avant tout des armes sales, des bombes à retardement pour les civils résidant à proximité des champs de tir militaires ?

Une enquête exclusive de Sophie Le Gall, Pascale Pascariello et Linda Bendali




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Nucléaire »