Univers : la réalité serait une projection informatique ?


Quel que soit le type de réalité dans lequelle vous pensez vivre, vous avez peut-être tort. L'univers, selon certains physiciens, serait est un ordinateur et tout ce qui se passe en lui pourrait être expliquée en termes de traitement de l'information (wiki).
 
Le Guru a déjà traité le sujet à travers l'oeil du philosophe et mathématicien suédois, Nick Bostrom (wiki), dans son article : « Vous vivez dans une simulation et les mathématiques le prouvent » (lien).
 
Selon le physicien Vlatko Vedral (wiki) de l'Université d'Oxford dans son livre « Decoding Reality » (lien) :
 
« La physique quantique est presque formulée en termes de traitement de l'information. Cela suggère que vous trouverez un traitement de l'information à la base de tout. »

En fait, tous les processus dans l'univers peuvent être réduit à des interactions entre les particules qui produisent des réponses binaires : oui ou non, ici ou là, vers le haut ou vers le bas. Cela signifie que la nature, à son niveau le plus fondamental, est tout simplement le changement de chiffres binaires ou bits, tout comme un ordinateur. Le résultat de cette multitude d'inversions binaire se manifeste dans ce que nous percevons comme l'arrangement en cours, le réarrangement et l'interaction des atomes, en d'autres termes, la réalité.

Selon Ed Fredkin (wiki) de l'Institut de Technologie du Massachusetts (MIT - wiki), si nous pouvions approfondir la connaissance de ce processus nous pourrions constater que l'univers suit une seule loi, une seule règle de traitement de l'information, qui représente tout ce qui est nécessaire pour construire un cosmos. Dans la vison de Fredkin, ce serait une certaine forme de procédure en « si...alors... » , le type de règle utilisée dans l'informatique traditionnelle pour manipuler les bits détenus par des transistors sur une puce et pour faire fonctionner les liens logiques, mais cette fois-ci appliquée aux bits de l'univers.

GEO600_thumb.jpgProuver que l'univers est un ordinateur quantique (wiki) est une tâche difficile. Il y a bien une véritable observation qui soutient l'idée que l'univers est composé fondamentalement d'information. En 2008, L'interféromètre GEO600 (wiki), un détecteur d'ondes gravitationnelles (wiki) à Hanovre, en Allemagne, a capté un signal anormal suggérant que l'espace-temps est pixélisé. C'est exactement ce qui serait attendu dans un univers « holographique »  où la réalité 3D est en fait une projection de l'information codée sur la surface à deux dimensions de la limite de l'univers.
 
Cette idée bizarre est née d'une discussion au sujet des trous noirs. L'un des principes fondamentaux de la physique est que l'information ne peut être détruite, mais un trou noir semble violer ce principe en avalant des choses qui contiennent de l'information, pour progressivement s'évaporer. Qu'advient-il de ces informations ? Cela a fait l'objet d'un long débat entre Stephen Hawking (wiki) et plusieurs de ses pairs. En fin de compte, Hawking a perdu le débat, en admettant que l'information soit « imprimée » sur l'horizon des évènements (wiki) qui définit la limite du trou noir et s'échappe lorsque s'évaporent les trous noirs.

trou-noir-horizon-des-vnements_thumb.jpgCi-contre : le rendu artistique du trou noir de la galaxie M87 (wiki) où est indiqué l'horizon des évènements (Event Horizon), une image qui appartient à une récente étude sur les jets de particules qui se forment sur la bordure des trous noirs et que votre Guru vous détaillait dans son article : « Les premières images des faisceaux de particules au bord d'un énorme trou noir » (lien).
 
Cela a conduit les physiciens théoriques : Leonard Susskind (wiki) et Gerard't Hooft (wiki), à proposer que l'univers tout entier pourrait également détenir des informations à sa limite (bordure/frontière), ainsi notre réalité pourrait être la projection de cette information dans l'espace à l'intérieur de la frontière.
 
Pendant ce temps, une expérience au Fermilab (wiki), essaie de prouver ou de réfuter la notion, un peu hallucinante, que la troisième dimension n'existe pas du tout et que l'univers 3-D dans lequel nous vivons n'est rien de plus qu'un hologramme (lien).

C'est un petit résumé enrichi par le Guru, du nouveau numéro spécial consacré à la réalité, du magazine NewScientist : What is reality ?

Par Guru meditation (blog)



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Faits divers Science »