Une nouvelle hypothèse originale explique l'origine de l'Univers


Une hypothèse cosmologique, se substituant à la théorie de Big Bang, a été formulée par des savants russes du Centre astro-spatial de l'Institut de la Physique, informe ITAR-TASS.
 
Les théoriciens russes ont formulé leur hypothèse après avoir pénétré de l'autre coté d'un trou noir.  "Bien sûr qu'il est impossible de pénétrer réellement dans un trou noir", a expliqué à ITAR-TASS le chef du département de l'astrophysique théorique, le docteur es-science Vladimir Loukach.
 
"Par contre, nous avons réussi à construire un modèle mathématique de passage des photons à travers de ces zones où les  lois de la théorie de relativité classique sont inapplicables".
 
Le trou noir est une formation où la pesanteur est si forte que même la lumière ou plus précisément les photons est incapable d'en échapper. C'est le point où le phénomène de la singularité commence : l'espace et le temps sont inexistants, tandis que la densité est illimitée. La théorie d'après laquelle notre Univers est né d'une telle singularité suite au Big Bang était dominante jusqu'à ce jour. Elle ne fournissait cependant aucune réponse à la question de savoir ce qui avait précédé au Big Bang et ce qui a provoqué le Big Bang.
 
Vladimir Loukach et Vladimir Strokov ont réussi à entrevoir ce qui se trouvait de l'autre coté de la zone de singularité en suivant la procédure mathématique de son "aplanissement" et laissant ainsi les photons percer à travers le trou noir.

"C'est  comme deux pièces contiguês, séparées d'une porte", a expliqué le physicien. "Nous ignorons ce qui se passe dans l'autre pièce, derrière la porte. Ceux qui se trouvent là, ignorent, eux-aussi, ce qui est en train de se passer chez nous. Il nous est impossible d'ouvrir la porte. Par contre, nous sommes capable de faire un petit trou, un oeil-de-boeuf, pour jeter un coup d'oeil à travers".
 
Pénétrant ainsi de l'autre coté de la limite infranchissable, les savants ont découvert de l'autre coté le processus de génération du nouvel univers. La matière aspirée de notre espace dans le trou noir se transforme en une immense énergie gravitationnelle.

"L'effet de génération des particules dans les champs alternatifs, y compris gravitationnels, est connu des physiciens", a fait remarquer Vladimir Loukach.

"Quand le trou noir aspire une étoile, un vigoureux champ gravitationnel est généré qui génère à son tour des particules. Le coup d'envoi au processus de dilatation est ainsi donné et les processus qui suivent gonflent la matière et la rendent très volumineuse". "C'est ainsi que notre Univers était né, se gonflant à la façon d'une bulle. L'Univers en expansion est une configuration des particules ou de la matière de quelques 14 milliards d'années s'étant écoulés depuis le coup d'envoi donné à la dilatation de la matière".
 
"Nous sommes donc de l'autre coté du trou noir qui existe dans un univers différent du notre. Cette hypothèse dessine une image logique du monde où il ne reste plus de place à un Big Bang ayant donné naissance, inexplicablement, à notre Univers. Nous comprenons désormais d'où provient le Big Bang. Il y en a eu un effectivement, mais pas à cause d'une sorte de grenade chargée de densité, de température et de tension extraordinairement élevées, mais suite à l'action sur notre coté des champs gravitationnels du trou noir situé de l'autre coté, qui  génèrent "notre" matière. Celle-ci, ainsi née, a suivi les processus de dilatation qui sont décrits par la théorie cosmologique", a conclu Vladimir Strokov.
 
Télécharger la documentation (fichier PDF)



Commentaires 5

avatar de BioHaZarK
  • Par BioHaZarK 0 0
  • Plusieurs interrogations vis a vis de cette théorie me viennent :
    1/ Dans un trou noir rentre constamment de la matière or notre univers ne gagne pas de matière/énergie au contraire il tend à geler
    2/ L'explosion du big bang s'est rependu uniformément dans toutes les directions, or le choc gravitationnel de l'ingeration d'une etoile par le trou noir provient d'une direction.
    3/ La création de notre univer par un trou noir suggérerait qu'il y ai eu une quantité de matière aussi importante que notre univer entier d'absorbé par le trou noir. Il faut donc qu'il n'y ai pas d'extension dans l'univers antécédent?

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Je penche pour ma part dans l'hypothèse des multivers parallèles, ou les trous noirs seraient des portes communicantes entre chaque univers, ce qui expliquerait la disparition de matière /énergie d'un univers pour être transféré dans un autre...

avatar de Le-veilleur
avatar de BioHaZarK
  • Par BioHaZarK 0 0
  • J'ai du mal à pencher pour la théorie Trou blanc/Trou noir , Si il y avait disparition de la matière les trou noirs ne pourraient croître, de plus il n'y a encore aucun trou blanc découvert dans notre univers. Si on suit cette théorie ce serait troublant qu'il n'y ai que des trous noir « Chez nous » et des trous blancs ailleurs.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Je n'ai pas mentionné de trou blanc, bien que j'ai entendu parler de cette théorie, puisqu'il s'agit bien de théorie, mais comme tu l'évoques, il faut bien que cette matière/énergie aille quelque part, même si sa « disparition » n'est elle aussi qu'une théorie, puisque non mesurable ! Un trou noir serait il capable de générer la « matière noire » a partir de l'énergie qu'elle engloutit ? Peut être, qui sait, puisque la matière noire, si tant est qu'elle existe, n'est pour le moment pas détectable physiquement... Tout n'est que théorie pour le moment....

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Faits divers Espace »