Ukraine : « C'est pas fini... », les habitants exigent un référendum dans l'est et le sud


Allons nous vers un bis repetita de la récente et spectaculaire démonstration de démocratie en Crimée ? Notre fin stratège Poutine avait il prévu ces évènements, ou est ce une réaction spontanée d'un peuple qui n'est pas dupe d'un coup d'état totalitaire manigancé par l'Union Européenne et les Etats Unis ?
 
Une chose semble acquise : Si l'Otan s'en mêle à nouveau (ce qui est une certitude au vu des enjeux géopolitiques), Vladimir ne restera pas en marge, et nous allons pouvoir assister à une nouvelle démonstration de force qui pourrait cette fois ci annoncer bien plus que les ridicules sanctions qui ont tant fait sourire les énarques Russes. Le veilleur
 
Des rassemblements ont balayé l'est et le sud de l'Ukraine, les habitants protestent contre le coup d?État de Kiev et exigent un référendum pour décider de l'avenir de leurs régions. Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Kharkov, Donetsk, Lugansk, et Odessa, dimanche.
 
Environ 5.000 manifestants se sont rassemblés dans la ville de Kharkov, dimanche, pour se rallier en faveur de la fédéralisation du pays et la tenue de référendums dans l'est de l'Ukraine. Les manifestants ont également demandé à faire du russe la langue officielle de la région de Kharkov. Le russe est la langue maternelle la plus courante dans les régions orientales.
 
En outre, les habitants de Kharkov ont proclamé illégitimes la partie politique de l'accord d'association UE-Ukraine, signé par le Premier ministre putschiste Iatseniouk. Certains des manifestants se sont dirigés vers l'ambassade de Russie, demandant à Moscou d'enquêter sur la légalité de la présence de troupes de l'OTAN en Ukraine et demandent de l'aide.
 
Le rassemblement de Kharkov a également été consacrée aux deux manifestants qui ont été tués la semaine dernière par des membres du mouvement du ultra-nationaliste, qui a joué un rôle actif dans les manifestations de Maidan. Les manifestants ont scandé des slogans tels que
 
« Gloire à Kharkov ! (...) Nous n'allons pas vivre sous Bandera ! »
Stepan Bandera était à la tête de l'Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN). Mouvement nationaliste de Bandera qui a collaboré avec l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale et a été impliqué dans le nettoyage ethnique des Polonais, des Juifs et des Russes. OUN est également responsable des massacres de Polonais en Volhynie et Galicie orientale, environ 100.000 meurtres.
 
Pendant ce temps, dans la ville ukrainienne de l'est, Lugansk, les résultats préliminaires d'un référendum improvisé ont été annoncés à un rassemblement de plusieurs milliers de personnes. Selon les résultats, plus de 100.000 personnes ont voté en faveur de l'adhésion Russie. Ce sondage a été lancé dimanche dernier et se poursuivra pendant une autre semaine.
 
Encore 1.000 personnes se sont rassemblées près du bâtiment du service de la sécurité régionale, pour protester contre les autorités actuelles à Kiev. La ville de Donetsk, également situé dans la région du Donbass, a également assisté à des manifestations  dimanche, plus de 2.000 personnes sont descendues dans les rues. Ils ont demandé qu'un référendum soit organisé pour décider de l'avenir de la région et ont distribué des bulletins de vote.
 
Les manifestants ont hissé un drapeau russe près du bâtiment du conseil municipal, scandant « Russie » et « Berkut », alors que le bâtiment était encerclé par la police. Des milliers de personnes se sont également réunis, lors d'un rassemblement dans la ville côtière de la mer Noire Odessa, le dimanche, pour protester contre le coup d'État de Kiev. Ils portaient des drapeaux ukrainiens, russes et de Crimée et ont scandé des slogans tels que :
 
« l'Ukraine et la Russie ensemble » et « Odessa est contre les nazis et les magnats », ainsi que « Référendum ! »  
Les manifestants pacifiques ont exhorté les autorités à libérer Anton Davidchenko, le dirigeant arrêté, de la variante populaire, un conseil qui coordonne le travail des organismes publics régionaux. Ils ont exigé la fin de la persécution des militants accusés de séparatisme. La mère de Davidchenko, Lubov, qui ont participé à la manifestation, a exhorté toutes les mères d'Ukraine à
 
« empêcher leurs fils d'aller à la guerre, que les autorités et les magnats d'extrême-droite de l'Ouest, qui soutiennent Kiev, cherchent à provoquer entre les peuples frères slaves, dans les intérêts de leurs sponsors occidentaux », a rapporté l'agence Itar-Tass. 
« Les autorités de Kiev parlent de guerre avec la Russie, mais en fait, ils sont en guerre avec leurs propres peuples. La majorité des Ukrainiens ne cautionne pas la politique de Kiev, mais Kiev préfère ne pas prêter attention à l'opinion de la population, et prend des mesures de rétorsion et de répression », a déclaré adjoint du conseil municipal Sergey Bovbolan.
Les orateurs de la manifestation demandent de mettre fin à la campagne de désinformation menée par les médias locaux, et que les autorités cessent de faire pression sur les chaînes de télévision. Une foule composée de milliers d'habitants d'Odessa marchait à travers les rues du centre, vers l'ambassade de Pologne, pour leur rappeler les crimes de Bandera.
 
La Pologne, voisin de l'ouest de l'Ukraine, a été très virulente pendant la crise, en soutenant les autorités actuelles d'extrême-droite de Kiev. Le pays accueille également l'armée américaine. Le Pentagone a envoyé 12 avions de guerre et des centaines de soldats en Pologne, après le référendum de Crimée.
 
La décision de tenir un référendum en Crimée a été déclenchée par les manifestations sanglantes de Maidan, qui ont abouti à l'éviction du président Viktor Ianoukovitch. La Crimée a refusé de reconnaître le gouvernement putschiste. Le référendum a eu lieu dimanche dernier a donné lieu à plus de 96% des électeurs répondant en faveur de la république autonome, afin de rejoindre la Russie. À son tour, la Russie a reconnue la volonté du peuple et s'est félicité de l'intégration de la Crimée ce lundi.
 
Les gens dans les régions orientales de l'Ukraine craignent que les autorités d'extrême-droite de Kiev  ne représentent pas leurs intérêts. Les résidents de la région du Donbass - dont la majorité sont des locuteurs russes - ont été particulièrement choqués de la décision du parlement de révoquer la loi permettant l'utilisation des langues minoritaires, dont le russe.
 
Notes du traducteur
 
si Odessa devenait une région indépendante, l'Ukraine perdrait son dernier grand port ! L'est de l'Ukraine regroupe l'industrie du pays, si ces régions font sécession, l'Ukraine retourne au moyen-age... Je me demande si tout cette agitation ne jouerait pas contre la Russie, une patate chaude. Si ces populations étaient persécutées, la Russie devrait intervenir. Un piège tendu par les USA ?
 
Source rt.com - Traduction Paul (l'échelle de jacob)



Commentaires 8

avatar de ErJiEff
  • Par ErJiEff 0 0
  • Ce qui devient très intéressant, c'est que l'Ukraine risque de se retrouver totalement enclavée, pratiquement soumise au bon vouloir de la Roumanie.
    Et si on prend en compte l'avenir économique que Kiev prépare, la tendance séparatiste ne risque pas de s'émousser bien au contraire. La « chypriotisation » des comptes bancaires et une austérité à la grecque n'ont rien de séduisant.
    Lire ici :
    http://www.zerohedge.com/news/20...

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • En effet, l'avenir économique de l'Ukraine est assez sombre, entre la probable « chypriotisation » des comptes à venir que tu évoques, les hausses soudaines des tarifs (ou plutôt la fin des privilèges) du au fait que Moscou n'a plus à payer l'Ukraine pour l'accès au port de Sébastopol, sans parler d'autres pénalités, qui au total dépassent les 10 milliards... Ils sont comme on dit « mal barrés »

avatar de Pockito
avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Merci Pockito, oui en effet, et cela est peu médiatisé par les chaines officielles qui préfèrent faire passer la Russie pour le grand méchant. Mon dernier article sur les nouvelles sanctions russes laissent entrevoir que l'on est pas au bout de nos surprises ! L'Ukraine va aller rejoindre d'autres pays comme la Grèce, l'Espagne, l'Italie, et d'autres qui subissent la troika, c'est que l'on appelle la « stratégie du choc ».

avatar de Pockito
  • Par Pockito 0 0
  • Clairement et sans contour aucun possible !

    Le pire la dedans c'est que personne ne veux savoir la vérité, si vous saviez le nombre de gens qui me prennent pour un fou lorsque je me contente d'un petit copier coller d'une partie de vos articles ?!

    Heureusement que le veilleur veille !

    Merci.

    P.S : je suis le site depuis près de 6 mois, je n'avais pas encore posté quoi que ce soit ! Je vai m'y metre plus régulièrement car comme vous je suis d'avis que ne rien faire n'est pas la solution ! Nous devons informer.

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Merci Pockito. En effet, les médias ont bien ?uvré pour désinformer sur la situation réelle en Ukraine et Crimée ! Pas toujours évident d'exposer un point de vue différent à des personnes « intoxiquées » par tf1, bfmtv et autres chaines mainstream. Le mieux pour être crédible auprès des personnes avec qui tu discutes est de se documenter pour détruire les arguments des autres. Il y a de bons sites pour cela. Par exemple, http://www.dedefensa.org , http://www.voltairenet.org , http://questionscritiques.free.f... . Merci de ton soutien

avatar de Pockito
  • Par Pockito 0 0
  • Merci pour les URL ( même si 2 sur 3 déja dans mes favoris)
    Les infos que tu annonces je les dénonces régulièrement en annoncant ta source ... Le veilleur ! Quelques site se permettent de faire du copier coler sans te siter ! Justice est d'y remedier ! Et, crois moi, je m'en fais une joie !!!
    ............ J'ai visiter un tas de « similaire » cela n'as rien a voir avec tes analyse s.... donc .... c'est moi qui dit merci !!!..............
    Suite et fin !

avatar de Le-veilleur
  • Par Le-veilleur (Admin) 0 0
  • Merci à toi, mais ne te sens pas obligé. J'en connais quelques uns qui pratiquent cela, j'en ai même dénoncé par le passé (wikistrike et rustyjames pour ne citer qu'eux), et plus récemment tv.org. C'est une manière d'opérer déplorable qui démontre les intentions réelles de l'admin, car mettre un lien vers la source ne prend que 2 secondes. Il n'est donc pas surprenant que toutes ces pages aient un bouton « faire un don » pour monnayer leur « travail », chose que je me refuse à faire ! Je suis la pour informer et pas pour me faire du fric Ne te prends pas trop la tête avec eux, ils sont parfois virulents et n'hésitent pas à « venir avec des amis » sur ton site pour t'insulter et tenter de te faire passer pour le méchant de service.

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Manifestations »