Tuerie de Sandy Hook : Des célébrités demandent une loi sur le controle des armes à feu


Quelques minutes seulement après le drame, le battage médiatique commençait. Dans la ligne de mire, le droit que la constitution américaine octroie à chaque citoyen de détenir des armes à feu. Combien d'enfants et de civils innocents faudra t'il sacrifier pour atteindre ce but ?
 
La tuerie de l'école primaire Sandy Hook est une tuerie en milieu scolaire survenue le 14 décembre 2012, causant 28 morts dont 20 enfants, dans une école primaire localisée dans le village de Newton, dans l'État du Connecticut, aux États-Unis. Adam Lanza, le meurtrier, peu de temps après avoir tué sa mère, qui était enseignante à Sandy Hook, tire et tue 26 personnes avant de se donner la mort. Cette tuerie en milieu scolaire est la seconde plus meurtrière survenue aux États-Unis après la fusillade de l'université Virginia Tech en 2007 qui avait fait 32 morts (wiki).
 
« L'Amérique aime les armes de la même manière que le reste du monde aime le foot (...) Les armes ne tuent pas les gens. Les gens dans les États sans vérification des antécédents  et une période d'attente lors des achats d'armes à feu d'achat tuent des gens. »
, a tweeté le comédien et animateur de télévision John Fugelsang.
 
Evan Rachel Wood se demandait ce qu'il faudrait faire pour désarmer le peuple américain tandis que la chanteuse Michelle Branch a déclaré que « les armes contrôlent les gens » et qu'elle avait le coeur brisé.
 
« Le contrôle des armes est notre seule voie vers la libération (...) La libération de la peur de perdre ses enfants sans raison. Je suis tellement triste. NOUS AVONS BESOIN DE LOIS MAINTENANT. »
, a déclaré l'actrice Rashida Jones.
 
« Le contrôle des armes n'est plus discutable, ce n'est plus une conversation, Il s'agit d'un mandat moral »
, a tweeté l'actrice Mia Farrow.
 
Le comédien Patton Oswalt a qualifié le deuxième amendement d'obscénité :
 
« il faut plus de contrôle des armes à feu, PLUS de services de santé mentale. Il ne s'agit plus d'un débat. Il n'y en a jamais eu. »
« Cette année : il y a eu un cinéma,  un centre commercial, et maintenant une école (...) Combien d'innocents doivent mourir avant que nous appliquons un contrôle des armes ? »
 
a  tweeté l'acteur Adam Shankman.
 
On peut aisément démontrer qu'une législation plus sévère en matière d'armes ne réduit pas la criminalité. Les vérifications des antécédents et les lois contre les armes d'assaut et la possession d'armes de poing ne contribuent guère à prévenir de futures fusillades de masses.
 
« Aucune étude empirique portant sur l'efficacité des lois sur les armes n'a démontré un quelconque effet positif sur la criminalité », a noté la NRA en 1996. « Au grand dam des prohibitionnistes, ces études ont montré un effet négatif. Autrement dit, dans les régions ayant les plus grands restrictions sur la propriété privée des armes à feu, les taux de criminalité sont généralement plus élevés, parce que les criminels savent que leurs victimes désignées sont moins susceptibles d'avoir de quoi se défendre. »
Les célébrités citées ci-dessus sont apparemment allergiques au fait que depuis que l'interdiction des armes d'assaut a expiré en Septembre 2004, les taux globaux de meurtres et de criminalité violente ont diminué. En 2003, la dernière année complète avant l'expiration de la loi, le taux de meurtres des États-Unis était de 5,7 pour 100.000 habitants. En 2011, le taux est tombé à 4,7  pour 100.000 personnes. Le taux d'homicides lié à des armes à feu est en baisse car un nombre record de gens achètent des armes à feu.
 
« Les taux de criminalité des seules villes de Chicago et de Washington DC prouvent que l'interdiction  des armes à feu  ne fait qu'augmenter la criminalité », écrit  Ron Meyer après la fusillade à Aurora, Colorado. « Le taux d'intervention de la police est de huit minutes, la plupart des crimes sont fait en moins d'une minute. L'interdiction des armes crée un monde sans problème pour les criminels qui envisagent que personne ne peut se défendre. Si jamais je devais faire face à une telle situation, je veux être pret. »
Malheureusement, personne dans la salle du cinéma n'a été prêt lorsque la fusillade a commencé puisque le Colorado a adopté des lois strictes concernant les armes. Les libéraux et les militants anti-deuxième amendement affirment que la violence armée est omniprésente en Amérique à cause d'une législation laxiste sur les armes.
 
Ils omettent cependant de mentionner que de nombreux pays avec des lois strictes en ce domaine connaissent souvent des fusillades. Par exemple, 77 personnes ont été tuées et plus d'une centaine ont étés  blessées l'an dernier en Norvège lors d'une fusillade de masse. Anders Behring Breivik, le tueur d'Oslo fut le pire tueur en masse après la Seconde Guerre mondiale. Son cas constitue le témoignage irréfutable que les lois sur les armes fait n'empêchent pas les meurtres de masse.
 
L'Allemagne possède certaines des lois les plus strictes en matiére de contrôle des armes à feu et pourtant ce pays a connu trois des cinq pires fusillades dans les écoles publiques dans le monde durant la dernière décennie. Malgré les protestations de célébrités et d'autres voix  libérales, des millions d'Américains comprennent que posséder et avoir reçu une formation à l'utilisation correcte des armes à feu reléve de l'instinct de conservation et non de la manifestation d'une culture plouc.
 
Cela a de nouveau été démontré lors du Black Friday, lorsque les ventes d'armes à feu ont atteint le plus haut sommet de tous les temps.
 
« Alimentée par la crainte que l'administration Obama va s'en prendre au droit de detenir des armes pendant le reste de son mandat, le FBI a rapporté 154 873 demandes de vérification des antécédents soit 20 pour cent de plus sur le record de l'année dernière qui était de 129 166 vérifications »
, a rapporté Paul Joseph Watson.
 
« Le nombre d'armes vendues pourrait en fait être le double ou plus de ce chiffre car une seule vérification des antécédents est enregistré par la vente, même si les acheteurs achètent plusieurs des armes à feu. »
Cela pose un problème assez important pour Obama, Michael Moore et les célébrités libérales qui veulent la disparition des armes - soit par la loi soit par la confiscation. Des millions d'Américains ne rendront pas leurs armes et sont désormais en train de s'approvisionner tandis que le gouvernement envoie des signaux répétés qu'il va tenter de faire reculer le deuxième amendement et peut être signer un traité déclarant que la possession d'armes à feu est un crime international.
 
Traduction par Rorschach



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Attentats »