Temples antiques au Pérou : technologie avancée ou géopolymère 5000 ans avant son invention ?


Voici une vidéo récente appuyant une étude sur les structures de certains temples antiques de Cuzco, principalement les plus anciens dont quelques pierres restaient dans les fondations des actuelles constructions. Toutes ces pierres montrent des découpes, des trous et même des percées longues en formes de tuyaux à travers ces pierres. Des restes de traces de crochets en métal (traces de cuivre) servant à maintenir les blocs entre eux sont encore visibles, et on devine des traces d'entretoises (en métal ?) soutenant probablement des volets en bois, rideaux, etc... Tout le métal a disparu.
 
La question posée par beaucoup d'internautes à ce sujet est : en quoi sont faites les pierres ? Et n'est-il pas possible que ces pierres soient concernées par les découvertes du français, Mr Davidovits (lien), sur l'utilisation de pierre artificielle pour le revêtement de certaines anciennes pyramides en Egypte ? Les archéologues semblent fermes :
 
"L'examen pétrographique des matériaux ont permis de retrouver les carrières correspondantes à 100 et même 300 kilomètres de là. Ce qui oblige à admettre que des monolithes dont certains pèsent plus de 100 tonnes furent transportés sur des distances considérables à travers des terrains généralement accidentés."
 
Ces pierres proviennent donc bien de carrières identifiées de granit, et on n'a jamais découvert quels outils ont bien pu faire ces ouvrages parmis les plus anciens (sans compter ailleurs, en Colombie et Equateur notamment), probablement détruits ou cachés depuis les conquistadores...


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Archéologie »