Syrie : le Qatar rachète « Le Monde » et « Le Nouvel Observateur »


Alors que la France est complètement « out » de ce qui se passe dans le dossier syrien, complètement laminée par sa diplomatie de la fureur, le Qatar vient à sa rescousse.
 
Le petit pays qui achète tout à tour de bras (voir graphique), a réussi a envoyer en Syrie, des agents du journal Le Monde, enfin, si vous voulez des soi-disant journalistes, en l'occurrence un certain Jean-Philippe Rémy, à Damas. Enfin, dans la banlieue de Damas, à Jobar. Hélas, la crédibilité du quotidien Le Monde en prend un sacré coup. Et, vous savez quoi, le reportage a été fait en compagnie des combattants de la liberté, juste avant le sommet de... Genève 2. Un calendrier savamment préparé, pour jeter le trouble. Mais, qui peut encore croire à ces salmigondis ? La mise en scène est grossière.
 
Le Monde a titré tôt récemment : « Guerre chimique en Syrie », et s'est lancé dans une charge en règle contre le Gouvernement de Bachar al-Assad. J'ai lu et relu, re-relu cette propagande de mauvais goût. Dans la foulée, avec la même énergie du désespoir, en attendant les autres moutons qui suivront, Le Nouvel Observateur titre à son tour : « Syrie. Armes chimiques : ni odeur ni fumée mais des effets dévastateurs ». Du journalisme comique, une bonne séquence de rigolade matinale. J'ai ri de bon coeur et, Carla Del Ponte doit se dire que son pavé dans la mare a réveillé les falsificateurs. J'ai adoré le coup des masques à gaz d'Hallowen !
 
Les envoyés spéciaux du journal Le Monde ont donc été témoins d'attaques aux gaz contre les terroristes dans la région de Damas. Le Monde, toute honte bue affirme donc que le Gouvernement syrien a bien utilisé des armes chimiques et s'appuie même sur la vidéo en dessous. Mais, en parcourant ce long article fait de descriptions invraisemblables, on découvre le pot aux roses. Les soi-disant morts n'apparaissent nulle part. Ceux qui sont soi-disant soignés ne présentent aucun signe de maladie.
 
Franchement, le Qatar est beaucoup plus fort que je ne croyais. Acheter Le Monde et Le Nouvel Observateur le même jour, c'est un véritable exploit. Jean-Philippe Rémy, qui vit à Johannesbourg en Afrique du Sud, aura certainement une promotion dans une écurie du pays terroriste et raciste du Qatar, même comme il a une épouse africaine. Retenez bien ce nom.
 
Et puis, l'aveu : alors que Le Monde précise qu'il n'y a ni odeur ni son, du moins, celui d'une canette qu'on ouvre, un « rebelle » affirme, à la 2' de la vidéo, qu'il y a eu « une explosion puis une odeur ». Qui dit vrai alors ? Et que dire de plus ? Encore de la daube, du non-journalisme, de la folie, de la falsification.
 
Et quand les supposés médecins disent que ces armes ont été utilisées dans une zone inhabitée, on comprend tout de suite qu'ils veulent justifier le manque de morts. Parce que, les armes chimiques, même à « petite dose » comme ils disent - ultime syncrétisme utilisé - sont des armes de destructions massives. Pourquoi le Gouvernement syrien n'élimine-t-il pas tous les terroristes avec ces armes pour en finir ? Hélas, Le Monde ne peut changer le monde réel et le calendrier...Regardez.
 
Par Allain Jules




Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Actions militaires »