Syrie : L'écoeurante propagande autour de la libération d'Alep


Impossible d'y échapper, tous les médias alignés s'époumonent à l'unisson pour nous décrire une vision d'horreur d'un peuple massacré par les troupes armées du régime officiel de Bachar el-Assad, ainsi que celles de la Russie de Vladimir Poutine. Seulement voilà, la réalité semble tout autre...

En lieu et place des scènes de liesse et de gratitude d'une population libérée que ces mêmes médias ont choisi d'occulter, la presse nous inonde d'images et vidéos parfois manipulées, parfois sorties de leur contexte ou provenant d'autres régions ou d'autres temps. Des techniques de désinformation bien connues et déjà utilisées en Irak ou Libye, et ayant fait leurs preuves, pourquoi en changer ?

On éteint même les lumières de la Tour Eiffel sous prétexte d'une solidarité avec le peuple d'Alep (extinction qui coïncide étrangement avec une grève des salariés), alors que durant d'interminables mois tous ces pauvres gens étaient victimes d'abominations de la part de terroristes de l'état islamique et de leurs amis « modérés ». Ce pathétique signe de deuil mis en branle par l'activation d'un bête interrupteur ne trouve-t-il pas plutôt sa justification par le fait que notre gouvernement - pour reprendre Bruno Guigue - « pleure la défaite de ceux qui mitraillent les terrasses de nos cafés » ?

1481822173_15770100.jpg Ce déferlement d'infaux médiatiques et de déclarations tonitruantes d'officiels et d'ong « indépendantes », bien qu'absents l'un et l'autre du terrain (en plus d'avoir déjà été impliqués dans divers scandales), ne serait-il pas l'aveu d'un effroi dû à l'échec des plans géopolitiques atlantistes face à la détermination sans faille de la coalition Syrio-Russe à libérer le peuple otage syrien et écraser les marionnettes terroristes de l'empire ? D'autant plus que selon l'ONU, l’exécution de civils à Alep est une information « incroyablement difficile» à vérifier !

Si la soumission de nos énarques aux décisions de Washington n'est plus à démontrer, des ong telles que Médecins du monde, Médecins sans frontières, Amnesty international et Syria Charity (pour ne citer qu'eux) ne manquent pas de reprendre les déclarations Onusiennes, et ce malgré n'avoir visiblement pas mis le moindre orteil sur place. Doit on y voir un lien opportuniste avec un business des donateurs déjà démontré ?

Si vous avez encore un doute, je vous recommande de visionner la vidéo ci-dessous dans laquelle deux minutes ont suffi à la journaliste Eva Bartlett pour faire voler en éclats les dogmes actuels lors d'une conférence de presse auprès de l'ONU (voir la version longue en anglais).

Il existe pourtant de réels humanitaires à Alep, comme Pierre Le Corf, situé à Alep Ouest, et qui témoigne sur sa page Facebook :

Les combats sont terribles tout autour d’Alep mais la situation s’améliore vraiment, je suis si heureux, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui arrivent à partir de l’Est, les camions, les motocyclettes, les voitures, les charrettes, etc. débordent de familles entières qui malgré le stress, la densité, montrent une joie immense, vraiment. Les terroristes ont tout fait pour empêcher les civils de s’enfuir d’Alep ces derniers mois, quitte à les abattre. Les histoires sont assez tristes.
(...)
Quand je lis les médias on continue de dire qu’Alep est en train de tomber », NON, NON et NON. Alep est en train d’être libérée, c’est une nuance importante à propos des gens qui vivent d’un côté comme de l’autre. Des milliers de familles ont pu enfin s’échapper, elles sont en ce moment même prises en charge par les grandes organisations locales et internationales sur place ici comme le Croissant Rouge Arabe.

Trop de mensonges mais cette fois ils n’auront pas le temps de les utiliser pour continuer à tuer, la paix est proche même si cela restera probablement très fragile.

Pierre Le Corf qui nous révélait il y a trois jours :

Malgré l’évolution par rapport à ces derniers mois j’ai peur et je suis fatigué, fatigué de voir tant de souffrance et de peur, pas d’eau pas d’électricité pas d’ampère il fait 0 dans ma chambre la nuit, les terroristes continuent d’attaquer, les civils continuent d’arriver par dizaines de milliers … et toujours tant de trous du cul qui plantés dans un siège à des milles d’ici continuent de propager des mensonges, de venir me raconter ce qui se passe ici depuis la France, le Canada, les USA.

Malheureusement, comme dans toute guerre, il y a toujours des victimes parmi les civils, et je pense qu'il est de bon ton de rappeler aux donneurs de leçons encravatés la triste réalité, comme le fait Galadriel sur les brins d'herbes :

Vous a t-on dit que la libération de l’Allemagne de l’emprise nazi grâce aux bombes propres et démocratiques de l’alliance avait coûté la vie à des millions de civils et laissé le pays en ruines ? En février 1945, Dresde était réduite en cendres par les alliés et payait sa libération par 25 000 morts… Êtes-vous au courant pour Hiroshima et Nagasaki ?

A ce stade, si le l'hésitation persiste encore en vous, voyez les similitudes entre les discours que nous assènent actuellement les médias et politiciens, et les principes élémentaires de propagande de guerre que nous liste l'historienne Anne Morelli :

  • Nous ne voulons pas la guerre.
  • Le camp adverse est le seul responsable de la guerre.
  • Le chef du camp adverse a le visage du diable (ou « l'affreux de service »).
  • C'est une cause noble que nous défendons et non des intérêts particuliers.
  • L'ennemi provoque sciemment des atrocités, et si nous commettons des bavures c'est involontairement.
  • L'ennemi utilise des armes non autorisées.
  • Nous subissons très peu de pertes, les pertes de l'ennemi sont énormes.
  • Les artistes et intellectuels soutiennent notre cause.
  • Notre cause a un caractère sacré.
  • Ceux (et celles) qui mettent en doute notre propagande sont des traîtres.

Au final, toute cette mascarade ne semble pouvoir trouver sa justification que par la débâcle de ceux qui ont alimenté la situation depuis ses débuts, ont entrainé et armé terroristes et rebelles, modérés ou pas, et qui au final tremblent à l'idée de devoir rendre des comptes et voient leurs plans et investissements ruinés par deux hommes politiques longuement diabolisés, et qui, une fois n'est pas coutume, tiennent leurs promesses : Bachar el-Assad et Vladimir Poutine.

Je vous laisse maintenant à la lecture de deux analyses très pertinentes sur le sujet par Nabil Antaki et Bruno Guigue.

Le Veilleur

Alep : Où est la vérité ?

1481823031_15770098.jpg Je comprends très bien le trouble de ton interlocuteur ou le sentiment d’être mal à l’aise de l’autre ainsi que ton questionnement : Où est la vérité ? Je comprends très bien ces réactions de la part de personnes qui sont soumises à un matraquage médiatique occidental très partial, manichéen où il y a les bons d’un côté qu’on appelle rebelles ou révolutionnaires (on oublie qu’ils font partie des 2 groupes, Daech et Al Nosra, qui ont été mis sur la liste des organisations terroristes par la communauté internationale. On oublie les 90,000 djihadistes étrangers qui sont venus chez nous pour faire le djihad. On oublie que le but ultime de ces terroristes est l’installation d’un état islamique) et de l’autre les méchants qu’on a diabolisé par une désinformation massive dès le début des événements pour accélérer la chute du régime.

Ce sont les mêmes qui ont envahi les quartiers Est d’Alep en juillet 2012, Mossoul en 2014 et commis les attentats à Paris en 2015.

  • A Paris, ce sont des terroristes qu’ils font éliminer.
  • A Mossoul, vous applaudissez (à juste titre) des 2 mains l’assaut de l’armée irakienne épaulée par les raids aériens américains et de la coalition pour libérer la ville des terroristes de Daech (en sachant bien que ces raids feront naturellement des victimes parmi les civils mais personne ne s’en offusque en Occident).
  • A Alep, vous condamnez l’assaut de l’armée de l’État Syrien qui vise à libérer une partie de la ville contrôlée depuis 4 ans et 4 mois par les mêmes terroristes de Al Nosra. (Pour rappel, Daech et Al Nosra étaient un seul groupe qui s’est scindé en 2, il y a 2-3 ans, Al Nosra voulant suivre Al Qaida et prêter allégeance au dauphin de Ben Laden, et Daech voulant prêter allégeance au calife auto-proclamé Al Baghdadi)

Où est la vérité ? sûrement pas chez les journalistes et les médias. Elle est chez ceux qui vivent sur place.

Elle est chez les habitants d’Alep-Ouest (Il n’y a pas que des chrétiens, bien au contraire, nous sommes devenue une infime minorité) qui ont, hier soir, manifesté de joie dans les rues à l’annonce de la libération d’une grande partie d’Alep-Est. Ils ont subi pendant 4 ans et demi un bombardement quotidien de la part des terroristes d’Alep-Est avec des dizaines de victimes tous les jours (bien sûr passé sous silence par les médias occidentaux et personne ne s’est senti mal à l’aise).

L’eau leur a été coupée depuis plus de 2 ans par les terroristes (c’est un crime de guerre et contre l’humanité que de couper l’eau a 1.5 millions d’habitants) et personne en Occident ne s’est senti troublé. Alors, les Alépins d’Alep ont supplié l’armée et le gouvernement de l’État Syrien de libérer les quartiers Est et il est du devoir de l’État de le faire.

La vérité est chez les habitants des quartiers Est d’Alep qui ont été libérés alors qu’ils étaient gardés en « otages » par les terroristes, ou plutôt comme boucliers humains. Il faut les voir éclater de joie en se jetant dans les bras des soldats, pleurer de retrouver les membres de leur famille, il faut les écouter raconter les souffrances qu’ils ont subi de la part des terroristes (Bien sûr, tout ceci est documenté par des vidéos qui sont en arabe et qu’on ne vous montre pas).

Quant aux bombardements russes et syriens qui ont tellement dérangé nos amis en Europe, Oui, ils ont fait des victimes parmi les civils et nous le déplorons. Mais déplorez-vous les victimes civiles des raids de la coalition sur Mossoul ? (La bombe américaine serait-elle plus intelligente que la bombe russe), des raids de la coalition sur les terroristes en Syrie qui font à chaque fois des victimes civiles (le dernier raid aérien français en Syrie a fait d’un coup 110 victimes civils mais on ne vous le dit). Lors d’une prise d’otages, après négociation et tentative infructueuse de libérer pacifiquement les otages, la police ne donne-t-elle pas l’assaut sachant qu’il y aura, peut-être des victimes parmi les otages ?

En effet, il n’y a pas de guerre propre. (Vous oubliez que nous vivons une guerre depuis 5 ans et demi) Mais les médias en Europe ont beaucoup exagéré les faits, modifier et amplifier la réalité. Le matraquage médiatique que vous avez subi était un tissu de mensonge. On vous a annoncé 10 fois en 6 mois la destruction du dernier hôpital d’Alep-Est, c’est comme si, par un coup de baguette magique, l’hôpital renaissait en 2 semaines.

On vous a montré en boucle le Maire d’Alep-Est faire des conférences de presse, reçu par Hollande, embarquant avec Duflot dans une farce de voyage à Alep. Or ce Monsieur n’est ni maire d’Alep ni maire de paris. C’est un imposteur qu’on a sorti comme un lapin du chapeau d’un magicien pour appuyer la campagne médiatique visant a arrêter la progression de l’armée syrienne a Alep, en imposant une trêve pour raisons humanitaires afin de permettre aux terroristes (génétiquement modifiés par les occidentaux en rebelles modérés) de se ressaisir.

Les Syriens ont assez souffert de cette guerre, les Alépins en particulier, et n’acceptent pas qu’on les empêche d’exprimer leur joie de voir les terroristes en déroute (du moins à Alep), leurs concitoyens d’Alep-Est libérés, et de pouvoir vivre sans déplorer chaque jour la mort d’un parent, d’un ami, d’un voisin tués par les obus des rebelles-terroristes.

La campagne médiatique a été tellement bien orchestrée avec un matraquage quotidien de mensonges que toutes les personnes de bonne volonté, qui n’ont pas de relations sur le terrain, vont croire, malgré un esprit critique, ce qu’on leur raconte. Ils vont se dire : on ne peut pas nous mentir autant, il y a sûrement de la vérité dans ce que l’on nous dit.

Mentez, Mentez, il en restera toujours quelque chose.

Par Nabil Antaki - Mondialisation.ca

1481823698_Czq1w-MW8AAC_G8.jpg

Sur la Syrie, la France est en état d'extinction cérébrale

Provoquée par la cupidité des puissances occidentales et des pétromonarchies corrompues, la guerre en Syrie connaît avec la libération d'Alep un tournant majeur. Le dernier carré des terroristes d'Al-Qaida et consorts, cerné dans les décombres, est sur le point de céder devant la progression fulgurante de l'armée arabe syrienne. Les civils s'enfuient en masse vers le reste de la ville, tenu par les troupes gouvernementales.

Que fait la France ? Elle éteint la Tour Eiffel par solidarité avec Alep. Avec les habitants d'Alep, avec tous ses habitants ? Non. Le million d'Alépins réfugié dans les quartiers Ouest, pour le gouvernement français et pour les médias qui le servent, ce sont des gens qui n'existent pas. Et même s'ils existaient, ils ne mériteraient pas de vivre. Lorsqu'ils subissaient les tirs de mortier des courageux rebelles en lutte pour la démocratie, leurs morts demeuraient invisibles, effacés des écran-radar.

Car ils ont commis une faute impardonnable, ces Syriens qui ne demandaient qu'à vivre en paix, un crime qu'on ose à peine nommer. Ils n'ont pas pris les armes contre le gouvernement de leur pays. Ils n'ont pas obéi aux gouvernements occidentaux qui leur demandaient de renverser le pouvoir baassiste. Sourds aux appels des prédicateurs saoudiens, ils n'ont pas réclamé l'instauration de la charia wahhabite. Alors on n'en parle pas, c'est plus simple.

On fait l'impossible, en revanche pour sauver la peau des mercenaires recrutés en masse pour détruire l'Etat syrien, laïque et souverain, et le remplacer par un État-croupion d'obédience wahhabite. Encerclés dans ce qui reste de la « capitale » d'une révolution-bidon, ces mercenaires sont les mêmes que ceux qui ont tué nos compatriotes au Bataclan. Ce sont les charognards du takfir, les seconds couteaux des Saoud, les petites frappes du gangstérisme sponsorisé par l'OTAN.

La cuisante défaite de ces desperados de la terreur leur arrache des larmes, à nos faiseurs d'opinion, elle les met en transe compassionnelle comme si ces coupeurs de tête étaient nos frères d'armes, ou de pauvres victimes sur le sort desquelles il faudrait s'apitoyer. Avec un art consommé du mensonge et de la manipulation, ces affabulateurs professionnels font comme si le sort des terroristes était lié aux populations civiles qui leur servent de boucliers humains, comme si les souffrances des innocents causées par la guerre justifiaient notre soutien aux terroristes qui en sont responsables.

Pourtant on les voit, ces civils, qui fuient les quartiers rebelles dès qu'ils le peuvent, essuyant les tirs de leurs soit-disant protecteurs. Les médias parlent de 100 000 personnes qui seraient recluses dans le dernier réduit « rebelle », mais sans nous expliquer comment elles peuvent contenir dans trois kilomètres carrés ! Plus les heures passent, en réalité, et plus ce dernier bastion de fanatiques se vide de ses civils, et plus les gouvernements occidentaux, relayés par leurs perroquets médiatiques, s'en affligent.

Avec un cynisme sans limite, nos dirigeants voudraient que ces civils restent bien sagement avec les terroristes dans leur trou à rats, pour servir d'alibi à la poursuite de la guerre par procuration contre la souveraineté syrienne. Complices des allumés du takfir maquillés en rebelles démocrates, nos dirigeants aimeraient les prendre en otages, ces civils, les avoir sous la main comme des preuves vivantes de cette révolution-bidon, en nous faisant croire que lorsque l'armée syrienne frappe Al-Qaida, elle s'acharne en fait contre des innocents.

Mensonge pour mensonge, on nous dit aussi que des dizaines de civils ont été froidement abattus par des milices chiites. Mais ceux qui rapportent cette accusation oublient de dire que selon l'ONU il n'y a pas de preuve de ces massacres et que ces allégations sont « invérifiables ». Peu importe, c'est un détail ! Les mêmes accusateurs diront alors que des massacres auront lieu, que c'est inévitable, qu'il y aura un « génocide » ! Impuissante à produire la moindre preuve sur des faits passés, l'accusation se conjugue au futur, elle se fait prophétique, elle vaticine en prenant ses désirs pour des réalités.

La désinformation bat son plein, l'esprit collabo se déchaîne et l'hexagone, comme d'habitude, bat tous les records. Quel pays de masochistes ! On éteint la Tour Eiffel pour pleurer la défaite de ceux qui mitraillent les terrasses de nos cafés, mais on impose un embargo sur les médicaments à un peuple qui ne nous a rien fait en croyant punir un gouvernement qui combat ces assassins sans frontières. Alors, oui, éteignons la Tour Eiffel et tout le reste. De toutes façons, la France est un pays en état d'extinction cérébrale, une colonie de l'Empire dirigée par des imposteurs qui, en faisant le malheur des autres, fabriquent aussi le nôtre.

Par Bruno Guigue - Arretsurinfo.ch

Liens connexes

En Syrie, la fête est finie pour les charlatans

La bataille d’Alep ou la déroute de la diplomatie occidentale en Syrie

Lettre d’Alep – Pour les médias Alep « est tombée » alors qu’elle a été « libérée »

Exécution de civils à Alep selon l'ONU : «incroyablement difficile» à vérifier... selon l'ONU

Offusqués par la fin de la guerre à Alep !

Alep : Faire face au tsunami médiatique

Alep : Lettre à l’imMonde

Les médias créent une tempête de fausses nouvelles autour de l’effondrement de la partie rebelle d’Alep

Défense russe : les vidéos des soi-disant bombardements russes à Alep fabriquées par les rebelles

Scènes de liesse et d'euphorie dans les rues d'Alep alors que la libération est «imminente»

Bachar al-Assad écrase Alep dans le sang

L’idée illusoire des rebelles syriens "modérés" a échoué malgré le financement et la propagande





Commentaires 6

avatar de BlueMan
  • Par BlueMan 2 0
  • Salut !
    Merci pour cet article. Ça devient insensé, et nous sommes véritablement entré dans l'ère de la post-vérité et de la propagande absolue
    J'apprécie ton site de plus en plus, et je relaie de plus en plus certains de tes articles en mettant sur mon site des liens pointant vers tes pages.
    Lâche pas !
    Amitiés.

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Merci beaucoup pour ton soutien J'avoue cependant qu'en ce moment les infos sont tellement déprimantes que je ralentit un peu le rythme. Et il faut dire que la lobotomisation des masses, ajoutée aux infos actuelles, rend les gens agressifs... et souvent idiots.

avatar de BlueMan
  • BlueMan a répondu 0 0
  • De rien !
    En revanche, sur le joli message que j'ai reçu m'informant de ton commentaire, le lien pointant vers lui ne marchait pas. Je suis donc venu « manuellement » lire ton commentaire.
    A

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Ah zut ! Habituellement ça fonctionne, Poutine est sûrement derrière tout ceci

avatar de BlueMan
  • Par BlueMan 0 0
  • Voici le lien stocké dans le message envoyé pour le suivi de ce commentaire :

    http:/article/syrie-l-ecoeurante-propagande-autour-de-la-liberation-d-alep

    au lieu de :

    https://www.le-veilleur.com/artic...

    Il y a bien une erreur : il manque la partie : https://www.le-veilleur.com/

    A

avatar de Le-veilleur
  • Le-veilleur a répondu (Admin) 0 0
  • Merci pour l'info Blueman, je corrigerais ce défaut l'année prochaine (lol). Sinon c'est http, je suis en mutualisé et ne dispose pas de certificat https.

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Evènements sociaux Crise humanitaire »