Sicile : nouveau paroxysme du volcan Etna


Après un quatrième épisode le 21 février, avec fontaines de lave et nuages de poussières en direction du nord du volcan, l'activité strombolienne a repris à l'est-sud-est du cône vers 15h30 le 23 février.
 
Vers 17h30, l'activité effusive a repris au niveau de la fissure FES2 avec une coulée qui s'est avancée d'une centaine de mètres en 30 minutes.
 
Peu après 18 heures, une faible lueur provient de la fissure FEPV, puis le temps se couvre. A 18h45, des fontaines de lave qui vont en s'intensifiant sont suivies d'un débordement de lave, vers 19h15, en direction de la Valle del bove. Le climax est atteint : des fontaines de lave s'élèvent à 800-900 mètres, accompagnées d'un panache de cendres et scories, poussé ensuite vers le nord-est du volcan.
 
Le fountaining s'est produit principalement au départ de deux bouches alignées est-ouest, sur la pertie supérieure du cône, et s'est maintenue de 19h35 à 20h05 avant de diminuer d'intensité. La dernière fontaine est aperçue vers 20h20, suivie d'explosion strombolienne occasionnelle jusque vers 20h50.
 
Le front de lave s'est avancé jusqu'à le cote 2500. L'activité effusive à la fissure FES2 s'est poursuivie lentement puis en déclin régulier. Des chutes de matériaux pyroclastiques de plusieurs centimètres sont remarquées sur le flanc nord-est de l'Etna. La chute de scories et de bombes de plusieurs décimètres, encore incandescentes, sont signalées sur le versant médiant nord- est au niveau de la cote 1700, avec des dommages à la végétation.
 
Des cendres et des lapilli centimétriques sont retrouvés jusqu'à Messine.


Vidéos :



Commentaires

Ajouter un commentaire


Autres articles dans la catégorie « Etat de la planète Activité volcanique »